Mondial 2018 : les Russes ont sniffé de l’ammoniac avant les matches

10 Juillet, 2018, 15:28 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Football- Coupe du monde- Golovine renifle de l'ammoniac

Elle a en effet admis au Suddeutsche Zeintung qu'avant le huitième de finale de la Coupe du monde 2018 contre l'Espagne (victoire aux tirs au but), au moins un remplaçant avait respiré de l'ammoniaque - une substance qui n'est pas interdite - avant le match afin d'améliorer ses performances. La substance stimulerait notamment la respiration et permettrait une meilleure oxygénation du sang.

Une information confirmée lundi par le médecin de la sélection russe: "Nous parlons de l'ammoniaque liquide classique utilisé dans le sport mondial depuis de nombreuses années et par de nombreux pays", a-t-il expliqué, confirmant ainsi l'usage du composé chimique lors du Mondial. Les joueurs reniflent ces cotons-tiges préalablement trempés dans de l'ammoniaque avant d'entrer dans le stade.

Si cette révélation réveille le scandale des dopages, cette pratique n'est pas illégale puisque l'ammoniaque ne fait pas partie de la liste officielle des produits dopants. Alors que d'étranges images avaient circulé à la mi-temps du quart de finale entre la Russie et la Croatie, sur lesquelles on voyait certains joueurs de la Sbornaya se pincer fort le nez, on sait désormais quel produit a piqué les hommes de Stanislav Tchertchessov. La technique est connue: le staff médical prépare du coton imbibé de ce liquide pour le faire renifler à ses joueurs.

Recommande: