Thaïlande: Le bilan revu à quatre enfants évacués de la grotte

09 Juillet, 2018, 03:10 | Auteur: Aubrey Nash
  • Grotte en Thaïlande lettres des enfants plus de cent forages

Narongsak Osottanakorn, gouverneur de la province Chiang Rai en Thaïlande et responsable de la cellule de crise, a annoncé dimanche 8 juillet le début de l'opération de sauvetage des 12 enfants et de leur entraîneur de football, coincés depuis le 23 juin dans la grotte inondée de Tham Luang, dans le nord de la Thaïlande.

14 h 30 - "Quatre garçons ont atteint la troisième chambre", où est installée la base de secours, et "pourront sortir à pied", a annoncé à l'AFP Kongcheep Tantrawanit, porte-parole du ministère de la Défense. "A 10 heures ce matin, 13 plongeurs professionnels et 5 commandos de la Marine sont entrés dans la grotte pour secourir les enfants". "Ils sortiront un par un, cela prendra deux à trois jours", a précisé le général Chalongchai Chaiyakorn.

Mais l'évacuation s'est révélée plus rapide que prévu, en avance de plus de deux heures sur l'horaire indiqué à l'origine. Un trajet d'au moins cinq heures et jugé à haut risque alors que la plupart des adolescents, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas nager. Un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a en effet péri vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants. L'équipe de soccer est bloquée dans un complexe réseau souterrain long de plusieurs kilomètres, à l'accès très difficile. L'équipe de foot des "sangliers sauvages" était partie explorer la grotte le 23 juin, après l'entraînement, pour une raison encore inconnue.

Après la publication de deux vidéos, la première filmée lors de la découverte du groupe par des plongeurs britanniques lundi soir, la deuxième mardi, aucune vidéo n'a été publiée depuis du groupe retrouvé perché sur un rebord, à plusieurs kilomètres dans les tréfonds de la grotte.

Les secours ont inséré un tuyau de plusieurs kilomètres pour acheminer de l'oxygène dans la poche où le groupe s'est réfugié. Une sortie en plongée reste exclue pour l'heure par les autorités, malgré une baisse du niveau d'oxygène. Des millions de litres d'eau ont été pompées, afin de faire baisser le niveau de l'eau: avant, il fallait onze heures à un plongeur expérimenté pour atteindre l'endroit où sont coincés les enfants et revenir à l'air libre.

L'opération de sauvetage fait toujours la Une de l'actualité, avec désormais plus de 1.100 journalistes enregistrés sur place, leurs caméras alignées dans la boue de cette forêt tropicale.

"Aujourd'hui est le grand jour. Les garçons sont prêts à affronter tous les défis", dit le chef de la cellule de crise.

Recommande: