Thaïlande : l'évacuation compliquée de 12 enfants prisonniers dans une grotte

09 Juillet, 2018, 10:26 | Auteur: Lynn Cook
  • Six garçons ont pu être sortis de la grotte

"La prochaine opération reprendra d'ici 10-20 heures, parce que tout l'oxygène a été utilisé", a précisé dimanche soir le gouverneur de Chiang Rai.

Baptisés par les réseaux sociaux "Sangliers sauvages 1, 2, 3 et 4", les quatre garçons sont "en sécurité", avait expliqué dimanche soir le chef des secouristes thaïlandais, Narongsak Osottanakorn. "Les deux autres vont vraisemblablement bientôt suivre", a déclaré à l'AFP Kongcheep Tantrawanit, porte-parole du ministère de la Défense.

Les sauveteurs ont fait évacuer dimanche matin aux journalistes les alentours de la grotte.

130 plongeurs, venus du monde entier, participent au sauvetage. Les enfants s'étaient retrouvés piégés le 23 juin par la montée des eaux dans cette grotte au fin fond du nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos. Ils pourraient cependant rester sous terre pendant des mois alors que les sauveteurs essaient de trouver comment sortir le groupe du système souterrain complexe dans lequel ils sont emprisonnés.

Un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a péri vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants, ce qui a semé le doute quant à la faisabilité d'une extraction sans risque du groupe. Le parcours est long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, avec de difficiles passages sous l'eau. Ces derniers, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas nager et aucun n'a fait de plongée.

Les conditions pour une évacuation sont jugées "parfaites" par la cellule de crise, notamment en ce qui concerne le niveau d'eau dans la grotte. "Tous ceux qui ne sont pas impliqués dans l'opération doit sortir de la zone immédiatement", a annoncé la police par haut-parleur sur le site, où se trouvent des centaines de journalistes.

Les secours ont réussi à insérer un tuyau de plusieurs kilomètres pour acheminer de l'oxygène dans la poche où le groupe s'est réfugié et le niveau d'oxygène s'est stabilisé dans la grotte. C'est déjà à cause des pluies de mousson que les enfants se sont retrouvés piégés après avoir décidé, pour une raison encore non élucidée, de se rendre dans la grotte après leur entraînement de foot, avec leur jeune coach de 25 ans. Mais une bonne nouvelle a surgi dès 17h40 heure locale (13h40 en France), lorsque les autorités ont annoncé que deux enfants avaient été extraits des profondeurs.

Jour 12: Jeudi 5 juillet: les sauveteurs espèrent toujours pouvoir, à l'aide de pompes, faire baisser à temps le niveau de l'eau de façon suffisante pour que les enfants n'aient que pas ou peu de plongée à effectuer.

Chaque enfant était escorté par deux plongeurs, dont des spécialistes internationaux.

Recommande: