Plan pauvreté: pas de retard pour sa mise en oeuvre

09 Juillet, 2018, 16:08 | Auteur: Aubrey Nash
  • Plan anti-pauvreté: ce que prépare Emmanuel Macron

Finalement, il n'en sera rien.

Lors de cette rencontre, à laquelle devrait participer pour la première fois le nouveau président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, sera évoquée "la suite des grandes transformations sociales mises en oeuvre à partir de la rentrée", dont le plan pauvreté, la formation professionnelle, l'apprentissage et la réforme des retraites, a-t-il précisé. Agnès Buzyn avait souligné mercredi sur LCI que la présentation allait "peut-être" dépendre aussi des résultats de l'équipe de France à la Coupe du monde de football.

C'est un fait, les annonces qu'aurait pu faire le gouvernement en ce début juillet risquaient de perdre en visibilité alors que les Français se passionnent pour la Coupe du monde et que le chef de l'Etat souhaite se concentrer sur son discours devant le Parlement réuni en Congrès lundi 9 juillet. "Le président de la République veut en faire un temps important à la rentrée", a poursuivi le porte-parole, après une prétérition de haute volée. "Les arbitrages ne sont pas rendus, il faut continuer d'approfondir le plan", a ajouté une autre source.

"Le football n'est évidemment pas la seule raison pour un report. Mais c'est sûr qu'on ne fait pas une annonce de cette ampleur un jour de foot", a pointé une source gouvernementale.

Depuis des années, ces collectivités reprochent en effet à l'État de ne pas compenser suffisamment l'inflation des coûts des allocations individuelles de solidarité (RSA, allocation personnalisée d'autonomie et prestation de compensation du handicap) entraînée, notamment, par la hausse du nombre de bénéficiaires du RSA.

Mercredi matin, avant l'annonce du report, le Secours Catholique avait fait savoir qu'il attendait "un vrai choc de participation pour que les plus pauvres soient vraiment entendus et associés aux politiques publiques". En revanche les plus démunis attendent. eux!

On se pince! " Il a promis ". sans blague, on s'en moque bien qu'il soit là bas ou pas.

Interrogé sur France Info, le député insoumis Alexis Corbière s'est également offusqué: "On observe là le sens des priorités du gouvernement". Le plan pauvreté était annoncé pour l'été.

Les associatifs ont également fait part de leur amertume: "C'est une grande déception, alors que les propositions sont là, que la plupart des arbitrages étaient faits".

Recommande: