Quarts de finale - Bresil / Belgique, Thiago Silva, Neymar et Meunier titulaires

08 Juillet, 2018, 04:13 | Auteur: Ruben Ruiz
  • AFP  Benjamin Cremel

Les Belges ont conjuré le sort vendredi soir. Mais cette-fois, c'est allé plus loin. Comme leurs glorieux aînés de 1986, ils atteignent le dernier carré de la Coupe du monde.

Neymar, surtout lui, a bien essayé d'obtenir de l'aide des arbitres (vidéo ou sur deux pieds) avec ses plongeons, exagérant chaque touchette des Belges quand ses dribbles perdaient de leur vigueur dans le mur rouge. Après l'arrêt devant Neymar, je ne souhaitais qu'une chose: que ce match se termine! Mais les Diables rouges avaient leur ange gardien: Thibaut Courtois.

"Aujourd'hui on a vraiment joué le football qu'on a promis depuis des années", faisait remarquer Joris, un supporter flamand de 30 ans, au milieu des effusions de joie du quartier européen. On va essayer de gagner ce match. Et je crois que j'ai fait ça. Effectivement, personne ne lui en voudra sur la réduction du score, une tête imparable de Renato Augusto (76e).

La déception de Neymar au coup de sifflet final.

Il s'agit du deuxième match des quarts de finale.

Le Brésil pris à son propre jeu! Une nouvelle désillusion pour les partenaires de Neymar, qui n'ont pas été épargnés par la presse de leur pays. Un sacré choc entre voisins. C'est la première Coupe du Monde en Europe de l'Est et le premier tournoi international de ce niveau organisé à la fois en Europe et en Asie.

Quant à la Belgique, quelle que ce soit la suite contre la France mardi en demi-finales, elle ne se sera pas dessoufflée face aux derniers grands favoris de la compétition.

Recommande: