Trump lance une guerre commerciale avec la Chine

06 Juillet, 2018, 23:33 | Auteur: Aubrey Nash
  • Télécoms le chinois ZTE a vu son titre baisser à la reprise de sa cotation

Les Etats-Unis ont lancé vendredi une guerre commerciale contre la Chine, avec l'entrée en vigueur de droits de douane prohibitifs sur des dizaines de milliards de dollars de produits chinois, malgré les mises en garde alarmistes et la nervosité des marchés.

Dans une analyse intitulée "la mauvaise approche", la Chambre de commerce américaine a estimé à "environ 75 milliards de dollars" le montant des exportations américaines touchées jusqu'à maintenant par les mesures de rétorsion des partenaires commerciaux des États-Unis. Pour rappel, le président américain Donald Trump avait annoncé l'application ce 6 juillet des taxes de 25% sur plus de 800 produits chinois.

Les tarifs douaniers américains de 25% sur 34 milliards d'importations chinoises frapperont 818 produits dont des voitures, des composants d'avions ou des disques durs d'ordinateurs tout en épargnant des biens populaires comme les téléphones portables ou les télévisions. Et vendredi, dans le sillage de l'Union européenne, du Canada et du Mexique, la Russie a annoncé l'introduction de surtaxes sur une série de produits américains en réponse aux barrières douanières imposées dans ces secteurs.

Un second lot de taxes sur 16 milliards d'importations, qui fait pour l'heure l'objet d'un examen de la part du représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer, entrera prochainement en vigueur, a indiqué M. Trump qui a évoqué un délai de "deux semaines".

Les deux premières puissances économiques du monde ne devraient pas en rester là puisque M. Trump a demandé à Robert Lighthizer "d'identifier 200 milliards de dollars de biens chinois en vue de taxes supplémentaires de 10%". Le document met également l'accent sur le fait qu'à l'époque actuelle, alors que nous entrons dans un moment historique qui pourrait signer le début d'une nouvelle ère, les portes de la Chine ne sont pas prêtes de se refermer mais qu'au contraire elles ne pourront que s'ouvrir davantage.

Paradoxalement, ce sont ces mêmes tensions commerciales qui ont fait tomber le déficit commercial des États-Unis en mai à 43,1 milliards, son plus bas niveau depuis octobre 2016.

" Les États-Unis sont à l'origine de cette guerre commerciale, nous ne la souhaitons pas, mais nous n'avons pas d'autre choix que de nous battre au nom des intérêts du pays et du peuple".

Du côté américain, la fédération des détaillants a affirmé que plusieurs produits vendus aux États-Unis pourraient voir leurs prix augmenter, "les étudiants devant débourser plus pour le mini-réfrigérateur dont ils auront besoin à l'université à l'automne".

La majorité des experts met en garde contre les dégâts potentiels d'une telle politique, non seulement sur l'économie américaine mais aussi sur l'économie mondiale.

Ces mises en garde laissent pourtant de marbre le président américain qui a une nouvelle fois balayé les arguments mardi dans un tweet.

À contrecœur, le président Xi Jinping se jette dans la guerre commerciale face à Donald Trump. "L'économie se porte probablement bien mieux que par le passé, avant que nous réglions le problème des accords commerciaux inéquitables passés avec chaque pays", a-t-il estimé.

Recommande: