(Photos + texte) - L’équipe zimbabwéenne de rugby dort dans la rue en Tunisie…

06 Juillet, 2018, 14:58 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Rubgy: Faute de logement décent, le XV du Zimbabwe obligé de dormir dehors en Tunisie

"Il est temps de restaurer notre fierté nationale", s'est exprimé David Coltart, avocat, politicien zimbabwéen et ancien ministre de l'Education.

La rencontre Tunisie-Zimbabwe compte pour les éliminatoires de la coupe du Monde 2019. Faute d'endroit où dormir, le groupe s'est donc fabriqué un abri de fortune dans la rue pour passer la nuit. "Je peux vous assurer qu'il n'y avait absolument aucune intention de déstabiliser nos adversaires et nous ferons tout notre possible pour nous assurer qu'ils auront une bonne préparation avant le match de samedi", a-t-il ajouté dans un communiqué. Que fait le ministre des Sports à ce sujet?

Le Zimbabwe se trouve depuis le début des années 2000 dans une situation économique et financière catastrophique. La fédération tunisienne a visité un autre hôtel qui a été accepté.
Rugby Afrique et la fédération tunisienne de rugby souhaitent exprimer leurs sincères excuses à l'équipe et à la direction des Sables pour cette situation regrettable. Il a cependant assumé que "quelque chose s'est mal passé et j'en suis désolé". Tout en réaffirmant sa confiance à la Fédération tunisienne, il admet qu'il y a clairement eu un problème.

Si cette histoire s'avère la conséquence d'une nonchalance de la part de notre ministère du Sport ou de la Fédération tunisienne de Rugby, il va falloir donner des explications et s'excuser! Le bien-être des joueurs est au cœur de nos préoccupations, alors nous ne prenons pas cela à la légère. Confronté au règlement des frais de visas d'entrées sur les territoires tunisiens (60 dinars par personne, soit 20 euros environ), le team manager du Zimbabwe aurait refusé de payer.

La Fédération indique que "vers le coup de 23H00, le team manager Zimbabwéen a émis des réserves quant à l'état de la salle de bain de l'une des chambres, à l'absence d'une piscine et à la faiblesse du débit internet". Hélas, il a demandé à tous les membres de la délégation de faire sortir leurs bagages, de quitter l'hôtel et de passer la nuit dehors à même le sol.

Ainsi après de longues tractations, le comité d'organisation et des membres de la fédération Tunisienne ont réussi à transférer l'équipe du Zimbabwe à un autre l'hôtel à Nefza, "où ils ont émis leur satisfaction avec des excuses auprès du président de la commission d'organisation", précise le communiqué. Ses photos ont suscité la colère dans son pays.

Recommande: