Infos Reuters: Le coprésident du groupe chinois HNA décède accidentellement en France

06 Juillet, 2018, 18:43 | Auteur: Aubrey Nash
  • Wang Jian 57 ans fondateur de HNA est mort mardi

Agé de 57 ans, Wang Jian détenait 15% du groupe. "Il était monté sur un petit muret dans le centre de Bonnieux et a fait hier matin une chute d'une quinzaine de mètres", a déclaré mercredi à Reuters le lieutenant-colonel Hubert Mériaux, du groupement de gendarmerie du Vaucluse. Ensemble, nous pleurons la perte d'un leader et d'un modèle, dont la vision et les valeurs continueront d'être un point de repère pour tous ceux qui ont eu la chance de le connaître, ainsi que pour les nombreux autres dont il a touché la vie par son travail et sa philanthropie. La fortune de ce grand patron très discret est estimée à 1,7 milliard de dollars par le magazine américain Forbes. Il s'était spécialisé dès ses études dans l'aviation civile, à l'Université de Chine.

HNA est perçu comme un "rhinocéros gris", selon les termes de la presse chinoise, c'est-à-dire une de ces entreprises dans le collimateur du régime pour leur endettement inquiétant. En octobre 2016, le conglomérat avait déjà annoncé l'acquisition d'un quart du capital des hôtels Hilton. Ces deux dernières années, le groupe aurait dépensé au moins 50 milliards de dollars.

HNA est ainsi entré au capital de plusieurs compagnies aériennes étrangères: Aigle Azur (France), Virgin Australia (Australie), TAP (Portugal) ou encore Azul (Brésil). Côté industrie, il s'est emparé du logisticien suisse Gategroup, prestataire de services à bord pour le transport aérien, de la filiale de location d'avions du groupe américain CIT, ou encore de l'américain Ingram Micro, l'un des plus gros distributeurs mondiaux de produits électroniques et informatiques.

Fin 2017, HNA a annoncé que son endettement total s'élevait à environ 638 milliards de yuans (95,3 milliards de francs), en hausse de 36% par rapport à fin 2016.

Cette transition inattendue intervient alors que le gouvernement chinois met la pression sur le conglomérat pour qu'il réalise des cessions et se désengage de coûteux actifs immobiliers afin de renflouer sa trésorerie mise à mal par des acquisitions multiples à étranger.

Recommande: