Une chasseuse américaine déchaîne les réseaux sociaux

05 Juillet, 2018, 14:10 | Auteur: Sue Barrett
  • Basketball player Tristan Thompson leaves the Delilah Restaurant by himself in West Hollywood. 12 Ma

Une Américaine a déclenché une avalanche de réactions, après la publication d'une photo la montrant en train de poser près du corps d'une girafe chassée lors d'un safari l'an dernier en Afrique du Sud. Son nom est Tess Thompson Talley. Sur les réseaux sociaux, la jeune femme a en effet publié un cliché où elle pose devant la dépouille d'une girafe noire, un animal rare placé sur la liste des animaux menacés.

C'est le site Africland Post qui a déterré le cliché, le 16 juin, pour dénoncer l'attitude de la chasseuse en invitant les internautes à le partager massivement: "Une Américaine blanche sauvage, en partie néandertalienne, qui se rend en Afrique et abat une girafe noire très rare, grâce à la stupidité de l'Afrique du Sud." . "J'ai réussi. Sur cette photo, vous voyez une girafe de 18 ans pesant 1.800 kilos, et j'ai reçu 900 kg de viande dessus", écrivait-elle selon USA Today". En juin 2017, cette Américaine fan de chasse décide de partir faire un safari en Afrique du Sud. "Partagez s'il vous plaît". Toutes ses photos ont été supprimées et depuis quelques jours, la chasseuse semble s'être évaporée des réseaux sociaux, supprimant son compte Instagram et basculant son compte Facebook en privé.

Mais cela n'a pas empêché les internautes a insulté Tess Thompson Talley, notamment le Montpelliérain Rémi Gaillard.

La justification de l'Américaine a été confirmée par les propos de Julian Fenessy, cofondateur du Giraffe Conservation Foundation, rapportés par Yahoo Lifestyle: "La chasse légale des girafes n'est pas une des causes de leur déclin, le côté moral et éthique est une autre histoire".

Recommande: