Mort du milliardaire chinois Wang Jian dans le sud de la France

05 Juillet, 2018, 08:24 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le patron du conglomérat chinois HNA le 23 octobre 2012

Wang Jian, 57 ans, a fait une chute accidentelle alors qu'il se trouvait en voyage d'affaires en Provence et il n'a pas pu être réanimé, a précisé le groupe, qui n'a pas donné d'autres explications sur le contexte de sa mort. Selon les gendarmes, il voulait se faire prendre en photo, tandis qu'une source proche du dossier explique que ce grand patron chinois aurait voulu voir le panorama et aurait été emporté par son élan.

L'homme d'affaires avait copiloté l'ascension spectaculaire de HNA, depuis sa base sur l'île tropicale de Hainan, en menant plus de 40 milliards de dollars d'acquisitions à travers le monde. Sa chute d'une dizaine de mètres lui a été fatale.

Le drame sonne comme un avertissement à l'adresse d'un groupe au bord du.

"Nous pleurons la perte d'un dirigeant exceptionnellement doué et d'un modèle, dont la vision et les valeurs continueront à servir de guide pour tous ceux qui ont eu la chance de le connaître", a indiqué HNA dans son communiqué. Wang Jian s'était spécialisé dès ses études dans l'aviation civile, à l'Université de Chine.

Bâti autour de la compagnie aérienne Hainan Airlines, HNA s'est développé rapidement à coup d'acquisitions tous azimuts.

De fait, HNA a multiplié les investissements à l'étranger, en devenant notamment en mai 2017 le premier actionnaire de la banque allemande Deutsche Bank, avec 9,9%. Ces deux dernières années, le groupe aurait dépensé au moins 50 milliards de dollars.

HNA est ainsi entré au capital de plusieurs compagnies aériennes étrangères: Aigle Azur (France), Virgin Australia (Australie), TAP (Portugal) ou encore Azul (Brésil).

Aactif dans le tourisme, la logistique et le transport aérien, HNA en a fait l'annonce ce mercredi à Pékin, la capitale chinoise. Il avait également dévoilé en 2016 le rachat de la branche de location d'avions du groupe américain CIT pour 10 milliards de dollars.

Les spécialistes estiment que la dette de HNA avoisinerait 100 milliards de dollars, en hausse de 36% par rapport à fin 2016. A la demande du gouvernement chinois, HNA s'efforce de réaliser des cessions et de se désengager de coûteux actifs immobiliers pour renflouer sa trésorerie.

En prenant en compte l'ensemble des entités qu'il contrôle, le conglomérat pourrait arriver à une dette d'environ 1 000 milliards de yuans, selon l'agence financière Bloomberg.

Recommande: