Dans l’ancien, les prix montent mais les ventes stagnent — Immobilier

05 Juillet, 2018, 15:08 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le marché de l'ancien se stabilise après deux années record

Avec un prix moyen au m2 au niveau national à 2 590 € (+2,3% sur 12 mois), un prix moyen de transaction à 214 385 € (+ 3,6%) battant un record historique, et une surface en hausse à 86,4 m2 par bien vendu, la dynamique de l'immobilier, dopée par des conditions de crédit exceptionnelles, poursuit donc sur sa lancée de 2017.

D'autres agences avaient déjà publié un bilan en juin sur une période équivalente. En revanche, chez Orpi, les ventes ont reculé de 1,7 % sur un an.

Les deux dernières années ont été sans précédent pour le marché français.

"Le marché immobilier tourne à plein régime ": c'est en ces termes que Laurent Vimont, président du réseau d'agences immobilières Century 21, résume l'activité des transactions immobilières dans l'ancien au 1er semestre 2018.

Depuis le début de l'année, Century 21 voit le nombre de ses ventes stagner (+0,3%) en France par rapport à la même période de 2017, selon des chiffres donnés à cette occasion. Après avoir déjà battu un record en 2016, les ventes sont allées encore plus haut l'an dernier en dépassant presque le million. Une situation qui pourrait même jouer contre les acheteurs: l'offre de logements anciens pourrait finir par ne plus pouvoir répondre aux demandes. Avec une mensualité de 1 000 €, les taux actuels permettent en effet d'emprunter aujourd'hui en moyenne environ 211 000 € sur 20 ans, un montant qui correspond globalement au prix moyen d'acquisition d'un logement ancien calculé par Century 21 au niveau national (environ 207 000 € pour un appartement et 230 000 € pour une maison). Du côté de Guy Hoquet, qui détient 500 agences dans le pays, on note une forte baisse des mandats de vente, qui donne une indication des opérations futures.

Dans certaines zones, la situation est si tendue qu'elle pousse les "clients à se précipiter sur les offres", remarque dans un communiqué Christine Fumagalli, présidente d'Orpi, qui compte 1 200 agences. "Il arrive qu'ils reviennent sur leur décision après réflexion, le bien n'étant pas celui de leur rêve ou le niveau de prix dépassant un seuil psychologique", prévient-elle.

Les agences dressent des diagnostics divergents entre Paris et le reste de la France: Century 21 met l'accent sur des progressions des prix au mètre carré dans quasiment toutes les régions face à un ralentissement des hausses à Paris. D'autant que même si la rentablité locative n'est pas toujours très élevée, cela permet de se constituer un patrimoine en vue de le retraite, une vision qui reste très chère aux Français...

Recommande: