Le mari évoque un complot familial — Meurtre d'Alexia Daval

04 Juillet, 2018, 17:42 | Auteur: Lynn Cook
  • Meurtre d'Alexia Daval les parents de la victime convoqués par le juge d'instruction

L'enquête sur le meurtre d'Alexia Daval connaît un inattendu rebondissement. "C'est un tournant très délicat vers l'hypothèse des complicités", confie une source proche de l'affaire. Les investigations de la section de recherches de la gendarmerie de Besançon n'ont pas permis jusqu'à présent de déterminer que Jonathann Daval a bénéficié de complicités.

Selon les informations du Parisien, l'informaticien, extrait de sa cellule à sa demande le 27 juin dernier, aurait pour la première fois évoqué un "complot familial". Jonathann Daval, qui avait reconnu avoir étranglé son épouse Alexia en Haute-Saône, nie désormais les faits.

Jonathann Daval entendu la semaine dernière. Selon une source proche de l'enquête à l'AFP, Jonathann Daval, mis en examen pour le meurtre de son épouse Alexia Daval dont il avait avoué le meurtre en janvier dernier, s'est rétracté mercredi dernier lors de son audition par un juge d'instruction.

Les parents, la sœur et le beau-frère de la jeune femme se sont présentés mercredi matin dans le cabinet du juge d'instruction pour " une audition classique de partie civile ", a déclaré Me Jean-Marc Florand, qui les accompagnait.

Acculé notamment par la présence d'un drap appartenant au couple sur les lieux de la découverte du corps d'Alexia et les déplacements de son véhicule la nuit du meurtre, le suspect avait reconnu avoir étranglé sa compagne, avec qui il traversait une crise, après un accès de colère. "Il l'a étranglée", avait ensuite détaillé devant la presse Me Schwerdorffer, assurant que son client n'avait "pas été dans une logique criminelle" et "n'avait impliqué personne d'autre".

Pourtant, le corps partiellement brûlé d'Alexia Daval, employée de banque de 29 ans, avait été retrouvé le 30 octobre, dissimulé sous des branchages dans le bois d'Esmoulins, près de Gray, à quelques kilomètres du domicile du couple.

Deux jours auparavant, c'est son mari qui avait alerté et signalé sa disparition, affirmant que sa femme était partie courir mais n'était pas rentrée.

L'autopsie avait révélé que la jeune femme avait été victime de violences, de coups et avait été asphyxiée.

"Il a essayé d'être ce gendre parfait, il n'a pas réussi".

Recommande: