Six académies de science dénoncent les propos du Pr Joyeux — Vaccins

30 Juin, 2018, 01:24 | Auteur: Jonathan Ford

Ce mercredi, Michel Cymes s'est adressé au médecin montpelliérain sur le plateau de France 5. De l'ordre de la "liberté d'expression" pour la chambre disciplinaire nationale.

La controverse doit aller maintenant devant le Conseil d'Etat, l'Ordre des médecins ayant annoncé jeudi qu'il se pourvoyait en cassation. "Étant à la retraite, vous ne méritiez pas une telle infamie" ajoute-il d'un ton ironique. "Un dernier petit mot, j'espère pour vous et vos amis que si - dans quelques mois ou quelques années -, un enfant venait à mourir d'une infection parce que ses parents avaient refusé un vaccin à la suite de vos pétitions ou de vos interventions dans les médias, j'espère que ses parents, se sentant responsables ne vous demanderont pas de rendre des comptes, car être médecin, Monsieur Joyeux c'est être responsable". La chambre disciplinaire nationale de l'Ordre des médecins a annulé mardi la radiation du Pr Joyeux, prononcée en première instance en 2016. La Chambre d'appel a estimé, dans son arrêt, que "les expressions imagées et les affirmations fortes " du professeur Joyeux, "n'excédaient pas le principe de la liberté d'expression, y compris dans un contexte de défiance du public à l'égard des vaccinations ". Le praticien s'est en effet félicité: "Je ne suis pas du tout radié, je n'ai pas de blâme". Ça veut dire quoi?

Deux pétitions qui ont offusqué l'Ordre des médecins. Ça veut dire que j'ai raison! L'acolyte de Marina Carrère d'Encausse a commencé par "féliciter" et "tirer un grand coup de chapeau" à Henri Joyeux avant de glisser non sans amertume: "on ne peut que reconnaître votre victoire, vous aviez raison".

"J'ai pitié de ceux qui m'ont accusé".

Selon lui, "la fin de l'aluminium dans les vaccins" est proche. "Une manière détournée pour l'animateur de regretter que le docteur Joyeux pourra continuer "[sa] campagne contre les vaccins [.] à instiller le poison du doute dans l'esprit de parents qui se diront que [puisqu'il a] été blanchi, c'est bien que les vaccins sont dangereux". "Parce qu'être médecin, c'est aussi être responsable".

Dans Le Magazine de la Santé mercredi, l'animateur de France 5 a exprimé sa colère contre le chirurgien qui a vu sa radiation de l'Ordre des médecins annuelée en appel pour des pétitions anti-vaccins.

Recommande: