Street art: Banksy met les réseaux sociaux et les Parisiens en émoi

28 Juin, 2018, 11:36 | Auteur: Sue Barrett
  • Edition numérique des abonnés

Depuis sa découverte, il a été vandalisé par de la peinture bleue. Une nouvelle œuvre a été découverte ce lundi sur une porte arrière du Bataclan à Paris.

Réalisé au pochoir et à la peinture blanche, le personnage est représenté en état de recueillement sur l'une des portes située derrière le Bataclan, dans le passage Saint-Pierre Amelot par lequel de nombreux spectateurs du concert d'Eagles of Death Metal s'étaient échappés pendant l'attaque terroriste.

L'artiste de rue, qui garde son identité secrète, fait référence à Mai 68, le plus grand mouvement social du XXe siècle en France, dans l'un de ses messages sur Instagram, mardi soir, qui accompagne un zoom sur cette œuvre près du musée national d'Art moderne: "50 ans après les événements de mai 1968 à Paris".

" En fait, ce n'est pas très important que ce soit réellement [des œuvres] de lui ou pas, [l'important], c'est que l'effet Banksy fonctionne, observe Paul Ardenne". "On va regarder ce tag beaucoup plus que s'il avait été d'un artiste lambda", juge le spécialiste, qui y voit une certaine "manipulation médiatique". Plusieurs œuvres non signées mais attribuées à la star du street art ont fait leur apparition dans la capitale française, dont une représentant une fillette dessinant un motif tapisserie rose sur une croix gammée. En 2015, il avait graphé à l'entrée du camp de la "Jungle" à Calais. On y voyait le créateur d'Apple, Steve Jobs, lui-même fils d'un immigré syrien, portant un baluchon et un ordinateur.

Une autre oeuvre passée inaperçueBanksy a ensuite revendiqué une autre oeuvre, passée inaperçue semble-t-il auprès des chasseurs de trésors. "C'est presque une banalité, c'est très caricatural, très racoleur ".

Recommande: