Matteo Salvini lance un nouvelle polémique sur les Roms en Italie

23 Juin, 2018, 23:40 | Auteur: Lynn Cook
  • Matteo Salvini lance une nouvelle polémique sur les Roms

Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur en Italie, est persuadé que c'est en tapant du poing sur la table qu'il va pouvoir faire changer les choses. Le malaise a gagné son propre camp politique.

Se focalisant sur une autre communauté, celle des gens du voyage, qui a souvent été la cible du courroux de la Ligue, Matteo Salvini a déclaré que son ministère se penchait "sur la question des Roms" et voulait savoir "combien" étaient présents en Italie.

Ce projet de recensement a déclenché un tollé dans les rangs de l'opposition et une réaction prudente de la communauté Rom. Le point sur cette communauté a déjà été fait l'an dernier par l'Institut national italien de la statistique (Istat), a indiqué l'Association Nation Rom, dans un communiqué, réclamant une rencontre au plus vite avec le nouveau ministre. "Il n'est pas de notre intention de ficher ou de prendre les empreintes digitales de quiconque, notre objectif est une évaluation de la situation dans les camps de Roms", a-t-il assuré lundi soir. "Certains parlent de choc, pourquoi? Je pense seulement à ces pauvres enfants à qui on apprend à voler et l'illégalité", s'est quant à lui défendu Matteo Salvini sur Twitter. Sur une télévision italienne, il a annoncé le futur recensement des Roms vivant en Italie, et la possible exclusion de certains d'entre eux. " L'Italie est retournée en 1938 " L'opposition de gauche a en revanche tiré à boulets rouges sur la proposition de Matteo Salvini qui lui rappelle les lois raciales votées pendant la période fasciste dans les années 1930". Cette omniprésence du ministre de l'Intérieur semble payer électoralement, selon les derniers sondages qui donnent désormais plus de 25 % des intentions de vote à la Ligue de Matteo Salvini, contre les 17 % de voix obtenus le 4 mars.

Recommande: