Une journaliste agressée sexuellement en plein direct — Coupe du monde

22 Juin, 2018, 14:37 | Auteur: Sue Barrett
  • La journaliste Julieth Gonzalez Theran embrassée en plein direct

La Coupe du Monde 2018 se passe aussi dans la rue, avec les supporters. Une journaliste colombienne présente en Russie pour couvrir la Coupe du monde pour la chaîne allemande Deutsche Welle a été embrassée de force en plein direct. Alors qu'elle parlait au micro, un supporter s'est approché d'elle, l'attrapant par les épaules pour lui donner un bisou, et en profitant pour lui toucher la poitrine.

Cette journaliste de l'antenne espagnole de la chaîne allemandeDeutsch Welle (l'équivalent de France 24 pour l'Allemagne) réalisait un plateau en direct dans une fan zone, à quelques heures du coup d'envoi de la compétition.

La jeune femme n'a rien dévoilé de ses émotions et elle est restée professionnelle jusqu'au bout. Sur Instagram, Julieth Gonzalez Theran a demandé le droit au "respect" et a rappelé que les femmes étaient tout aussi "méritantes et professionnelles" que les hommes.

L'homme, qui dit avoir parié avec un ami qu'il embrasserait une journaliste en direct, a contacté Deutsche Welle pour s'excuser après que la vidéo fut devenue virale. Il est venu vers moi, m'a embrassée et a touché ma poitrine. "J'ai été obligée de continuer et ensuite, j'ai voulu voir s'il était toujours là, mais il était déjà parti", a-t-elle écrit. "Je partage la joie du football, mais nous devons délimiter la frontière entre l'affection et le harcèlement". Une vidéo qui fait désormais polémique sur les réseaux sociaux. Cette séquence a choqué de nombreux téléspectateurs. "Ce n'est pas un baiser, c'est une attaque non consentie" a condamné le média international, expliquant qu'il allait "renforcer (ses) précautions".

Recommande: