Une journaliste colombienne se fait embrasser et attraper la poitrine en direct

21 Juin, 2018, 16:41 | Auteur: Sue Barrett

Alors qu'elle faisait un direct dans la fan zone de Moscou pour la version hispanophone de la chaîne Deutsche Welle, la journaliste Julieth Gonzalez Theran a été victime d'une agression sexuelle.

La Coupe du Monde 2018 se passe aussi dans la rue, avec les supporters. Après celle sauvée de justesse par un footballeur polonais, une histoire beaucoup plus grave.

En plein direct, un "supporter" a embrassé contre son gré et touché le sein de Julieth Gonzalez Theran, journaliste colombienne couvrant la Coupe du monde en Russie.

C'est une scène comme on en voit trop souvent à la télévision. La jeune femme réussit à continuer son duplex sans réagir.

Cette journaliste de l'antenne espagnole de la chaîne allemandeDeutsch Welle (l'équivalent de France 24 pour l'Allemagne) réalisait un plateau en direct dans une fan zone, à quelques heures du coup d'envoi de la compétition. "Nous ne méritons pas ce traitement, nous sommes tout aussi méritantes et professionnelles", a-t-elle déclaré.

Puis de poursuivre: "une mission dangereuse, dès le premier jour: nous allons renforcer nos précautions" avant de marteler que "ce n'est pas un baiser, c'est une attaque non consensuelle".

De son côté, la journaliste qui a partagé la vidéo des événements sur sa page Instagram condamne aussi le geste.

La correspondante colombienne a ensuite publié la vidéo sur son compte Instagram, en disant: "Je partage la joie du football, mais nous devons établir les limites de l'affection et du harcèlement".

Recommande: