Une finale Nadal-Thiem — Roland-Garros

13 Juin, 2018, 00:55 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Edition numérique des abonnés

Un tie-break que Juan Martin Del Potro a remporté ce jeudi. Cette année, pluie oblige, il y aura aussi la fin des deux derniers quarts de finale messieurs, Rafael Nadal-Diego Schwartzman d'un côté, Marin Cilic-Juan Martin Del Potro de l'autre. Pour signer un 11e triomphe en autant de présences en finale à Roland-Garros, dimanche, il devra venir à bout du seul homme l'ayant battu sur la terre battue lors des deux dernières saisons. C'est ce qui fera le sel de la finale dimanche, la onzième du Majorquin à Paris en quatorze participations, depuis 2005. Plus tôt en journée, Thiem avait éliminé l'Italien Marco Cecchinato 7-5, 7-6 (10), 6-1.

"Quand je vois mon nom parmi les meilleurs joueurs du monde, derrière Roger (Federer) et Rafa (Nadal), les mêmes qu'il y a dix ans et qui sont les meilleurs de l'histoire, ça fait une jolie photo", a-t-il souri. J'ai progressé au fil de la quinzaine. Dominic (Thiem) est un joueur extraordinaire. "J'espère que je serai prêt." .

Pour l'instant, tout roule pour l'Espagnol.

Peu de temps après, il se lançait des reproches, l'image même de l'exaspération provoquée par la ténacité de Nadal et ses brillants coups. La première fois, le décuple vainqueur du tournoi était mené 6-4, 3-2.

Nadal et Del Potro se rendent coup pour coup (3-3): les deux joueurs parviennent à conserver leur mise en jeu au prix de gros échanges. Le numéro 1 mondial affrontera Juan Martin Del Potro, tombeur de Marin Cilic () et qui retrouve le dernier carré à Paris, neuf ans après. Peut-être que c'était le jour où je pouvais battre +Rafa+. L'Autrichien s'est procuré les premières occasions de la conclure (6-3), mais trois points perdus plus tard - dont un sur une volée largement à sa portée -, "Ceck" a recollé à six points partout. "C'était un match très difficile".

C'est donc avec beaucoup d'émotion que l'Argentin a accueilli cette deuxième chance.

La paire tricolore, tête de série numéro 6, a pris le dessus sur le duo Nikola Mektic/Alexander Peya, tête de série numéro 8, en deux manches: 6-3, 6-4 et 1h36 de jeu. Opposée à Madison Keys, l'Américaine s'est imposée en deux manches bien menées: 6-4, 6-4 et 1h19 de jeu.

La fabuleuse aventure du Palermitain de 25 ans, qui n'avait jamais gagné le moindre match en Grand Chelem avant d'arriver à Paris, s'arrête donc en demi-finale. Toutefois, je sais comment jouer contre lui. "J'ai un plan", a expliqué Thiem, sorti de sa réserve habituelle quand il a été question d'aborder son service militaire.

Recommande: