Eyraud travaille déjà sur un nouveau stade — OM

13 Juin, 2018, 02:30 | Auteur: Ruben Ruiz
  • L'OM pourrait quitter le Vélodrome prévient Eyraud

La guerre entre l'Olympique de Marseille et Arema ne fait que débuter.

Classée 16e de Ligue 1 cette saison, la pelouse du Vélodrome a suscité l'indignation de plusieurs acteurs olympiens, à l'image de Jacques-Henri Eyraud le mois dernier, ou encore d'Andoni Zubizarreta deux mois plus tôt: "Elle n'est pas à la hauteur d'un grand club". Problème, les négociations avec Arema, qui gère l'exploitation de l'enceinte, ont été stoppées la semaine passée (voir ici). Mais c'était bien entendu sans compter sur la verve de JHE, le président délégué phocéen, qui s'est exprimé dans le magazine Challenges. L'OM souhaite récupérer l'exploitation du stade mais aucun accord n'a été trouvé avec Arema, qui s'est même braqué la semaine dernière en annonçant "suspendre les discussions entamées" suite aux "prises de paroles répétées de la direction du club résident".

Et de poursuivre: "Dès notre arrivée nous avons commencé à travailler sur le sujet avec le cabinet d'architecte américain HKS". Tel est le sentiment qui domine à la lecture de la lettre envoyée par Noël Le Graet, le président de la Fédération Française de Football, à Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, pour se plaindre de l'état de la pelouse du Stade Vélodrome. "Vous connaissez mon attachement à la ville de Marseille et à l'impact de son public à chaque fois que l'équipe de France y a disputé des rencontres", a-t-il en effet ajouté. "Mon job c'est d'investir comme un entrepreneur dans un stade qui peut être amélioré de manière importante", a enfin conclu Jacques-Henri Eyraud. Mais cela ne devrait pas plaire aux aficionados de l'OM qui tiennent comme à la prunelle de leurs yeux à leur Vélodrome.

Recommande: