Environnement: Les baobabs millénaires meurent subitement

13 Juin, 2018, 03:54 | Auteur: Lynn Cook
  • Edition numérique des abonnés

"Il est choquant et spectaculaire d'assister au cours de notre vie à la disparition de tant d'arbres d'âges millénaires", explique à l'AFP Adrian Patrut de l'université Babeș-Bolyai en Roumanie, coauteur de l'étude.

En utilisant la datation au radiocarbone, l'équipe a établi que neuf des 13 plus vieux baobabs étaient partiellement ou totalement morts au cours des 12 dernières années.

Trois arbres célèbres en font partie à savoir celui du Zimbabwe appelé Panke qui affiche déjà 2.450 ans, le baobab le plus gros du monde avec un tronc de plus de 10 mètres de diamètres de l'Afrique du Sud y figure aussi, et enfin, le baobab Chapman au Botswana, qui est listé comme monument national. Les chercheurs ont découvert cette situation "d'une ampleur sans précédent " presque par hasard: ils étudiaient ces arbres pour percer le secret de leurs incroyables mensurations. Ces tiges ou troncs, souvent d'âges différents, fusionnent ensuite ensemble. Une fois que les nouveaux apparaissent, les anciens tiges et troncs ne font qu'un avec, permettant ainsi à l'arbre de vivre très longtemps. "Avant de commencer nos recherches, nous avions été informés de l'effondrement du baobab Grootboom en Namibie mais nous pensions que c'était un événement isolé" , explique Adrian Patrut. Ils avancent cependant l'hypothèse du dérèglement climatique comme cause probable de la disparition de ces géants silencieux de la savane. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans la revue scientifique Nature Plants.

Edition numérique des abonnés
Les baobabs millénaires, plus vieux arbres du monde, sont en train de disparaître

Un air plus chaud et des ressources amoindries en eau expliqueraient cette réduction de près d'un tiers des récoltes de légumes, qui sont cruciaux à une alimentation saine.

La majorité des plus vieux baobabs africains sont en train de mourir depuis une dizaine d'années, ont constaté des chercheurs, précisant que la cause du phénomène restait inconnue, mais évoquant le problème du réchauffement climatique.

Recommande: