Microsoft teste l’installation d’un data center sous l’eau

11 Juin, 2018, 13:24 | Auteur: Aubrey Nash
  • La nouvelle tendance technologique et écologique: des data centers sous l'eau par Microsoft

Avec l'avènement du Cloud, les centres de stockage de données deviennent de plus en plus nombreux et leur développement ne devrait cesser de croître dans les années à venir.

Outre la rapidité de réponse, ce centre de données sous-marin fonctionnera sans maintenance pendant une période de 5 ans.

"L'installation de ce nouveau centre constitue une " étape majeure " pour Microsoft, a commenté l'entreprise sur son site Internet". Une prouesse qui aura demandé près de 4 années de travail.

Vous vous souvenez du projet Natick de Microsoft consistant à immerger des centres de traitement de données (data centers)? Selon Microsoft, la moitié des habitants du monde serait à proximité de zones côtières, et le projet répondrait donc aux exigences qu'implique ce genre de projets. Dans le cas présent, les fonds marins étant toujours froids, l'accès au "refroidissement " s'en trouve facilité, éliminant par la même occasion les coûts qu'il engendre pour des installations terrestres de ce type.

Il a été construit en France par le groupe de construction navale Naval, puis conduit aux Orcades, un archipel d'environ 70 îles.

Le projet s'appelle Natick. (...) Nous savons que si nous pouvons mettre quelque chose ici et qu'il survit, nous sommes bons pour aller à peu près n'importe où nous voulons, " a déclaré Ben Cutler, responsable du projet chez Microsoft. Le mini-centre de données a besoin d'un quart de mégawatt pour son fonctionnement. Le datacenter sera alimenté par l'énergie renouvelable générée sur les îles Orkney, en particulier le Centre européen de l'énergie marine, qui étudie l'énergie marémotrice et houlomotrice.

C'est également beaucoup plus rapide de déployer un centre de données en mer que de le construire sur la terre ferme où des questions juridiques se posent.

Recommande: