Les agriculteurs vont bloquer plusieurs dépôts de carburant dès lundi — Raffineries

10 Juin, 2018, 13:02 | Auteur: Aubrey Nash
  • Plusieurs raffineries sont visées par les agriculteurs

La FNSEA, principal syndicat agricole, et les Jeunes agriculteurs ont annoncé pour lundi matin le début d'un mouvement de blocage à travers la France des raffineries et dépôts de carburant.

Les sites bloqués sont ceux de Coignières (Yvelines), Grandpuits (Seine-et-Marne), Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Grigny (Essonne), Donges (Loire-Atlantique), Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime), Dunkerque (Nord), Vatry (Marne), Cournon (Puy-de-Dôme), Strasbourg (Bas-Rhin), La Mède (Bouches-du-Rhône), Feyzin (Rhône) et Toulouse (Haute-Garonne).

La profession a en ligne de mire, en particulier, la bio-raffinerie de La Mède, qui va utiliser à partir de sa mise en service, cet été, 50% d'huile de palme importée, moins chère, pour produire du bio-carburant.

" Non content d'en avoir dans le Nutella, maintenant, ce sont 400 000 tonnes d'huile de palme qui vont venir dans les raffineries, donc dans nos voitures", avait déclaré la semaine passée la présidente du syndicat Christiane Lambert.

" Ce que nous demandons au gouvernement, c'est qu'avant l'application de toute nouvelle norme, le Corena [Comité de rénovation des normes en agriculture] puisse faire une expertise économique et sociale ", a indiqué M. Despey.

Le FNSEA veut également que soit réintroduit dans la loi Alimentation, examinée à partir du 26 juin par le Sénat, un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne, même à doses résiduelles, explique Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA. La région parisienne ne sera pas épargnée.

Ces blocages sont largement soutenus par les associations spécialisées de la FNSEA qui rassemblent les éleveurs de bovins (FNB), porcins (FNP) et laitiers (FNPL) ainsi que les producteurs d'oléoprotéagineux (FOP).

Recommande: