Simona Halep remporte un premier tournoi majeur à Roland-Garros

09 Juin, 2018, 23:39 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Amortie et contre-amortie: à ce petit jeu-là Stephens a eu le dernier mot

Stephens a retrouvé précision et agressivité pour éviter un 6-0 mais pas la perte du match.

Sur le plateau de France Télévisions, Simona Halep a rencontré, lundi, son idole Justine Henin, triple lauréate de Roland-Garros (2005, 2006, 2007) et consultante pour la chaîne. Elle avait également perdu en trois sets ses deux autres finales majeures, face à Maria Sharapova en 2014 Porte d'Auteuil, et contre la Danoise Caroline Wozniacki en janvier à Melbourne. Lorsque Halep a conquis le trophée chez les juniors, c'était aussi une année se terminant par huit.

La numéro 1 mondiale Simona Halep disputait ce samedi 9 juin sa quatrième finale en Grand Chelem, la deuxième de suite à Roland-Garros, avec l'espoir d'en conclure enfin une avec la coupe dans les bras.

Ce match a été tout sauf une partie de plaisir pour la stratège née à Constanta, sur les bords de la Mer Noire, qui avait vécu sa plus grande désillusion l'an dernier sur ce même court Philippe-Chatrier. En effet, elle y avait remporté le premier set puis s'était procurée trois balles de double break à 3-0 dans le deuxième, avant que l'invitée surprise, la Lettone Jelena Ostapenko, ne renverse la situation (4-6, 6-4, 6-3).

Sa mauvaise habitude de craquer dans les grands rendez-vous (16 victoires pour 14 défaites en finale avant samedi) planait encore. La Roumaine s'impose en définitive 3-6, 6-4 et 6-1. Sa seule victoire, c'était lors d'un tournoi mineur à Shenzhen en janvier. L'Américaine (10e mondiale) ne connaissait pourtant pas la défaite dans les grandes occasions, surnommée "Madame 100%" en finale.

Mais dos au mur, la protégée de l'Australien Darren Cahill, ancien coach d'Andre Agassi, a trouvé les ressources pour inverser la tendance. "Je sais saisir les opportunités quand elles se présentent", avait-t-elle alors souligné.

En quête d'un peu plus de constance, Stephens aura l'occasion d'améliorer son sort au classement dans les prochains mois si elle réussit sa transition de la terre au gazon, elle qui n'a pratiquement aucun point à défendre à Wimbledon.

Recommande: