Alzheimer : des médecins protestent contre la fin du remboursement

31 Mai, 2018, 10:52 | Auteur: Jonathan Ford
  • BERTRAND GUAY  AFP                       L'Aricept fait partie des quatre médicaments qui devraient être déremboursés avec Ebixa Exelon et Reminyl

Agnès Buzyn a confirmé, mercredi 30 mai, sur le plateau du "19/20" de France 3, que les médicaments pour lutter contre la maladie d'Alzheimer ne seront plus bientôt remboursés. "Ce n'est pas pour des raisons budgétaires, a assuré la ministre de la Santé".

Depuis la science aurait tranché et en 2016, la Haute Autorité de Santé avait officiellement reconnu l'inutilité des molécules, présentant plus d'inconvénients que de bénéfices pour la santé des patients. Cette publication est le prélude au déremboursement des quatre médicaments utilisés pour traiter les symptômes d'Alzheimer, jugés peu efficaces, avait indiqué vendredi Christian Thuillez, président de la commission de transparence de la HAS.

Ces médicaments, évalués en 2011, "avaient eu un sursis (.) pour prouver qu'ils étaient efficaces".

Elles appellent à "un nouvel examen des résultats scientifiques réels des grandes études internationales avant de prendre une décision définitive qui isolerait la France et, surtout, serait délétère pour les patients français et leur entourage". Ces médicaments sont remboursés à hauteur de 15% par l'Assurance maladie, ce qui lui a coûté environ 90 millions d'euros en 2015. "Ils ont été jugés comme néfastes, nocifs et dangereux par la Haute autorité de Santé à deux reprises ". Mettons l'argent au bon endroit. Si ce n'est pas dans un médicament, mettons-le là où ça fonctionne.

Recommande: