Une actrice des "Filles d'à côté" condamnée pour violences conjugales

27 Mai, 2018, 10:30 | Auteur: Sue Barrett
  • Hélène Le Moignic dans le générique de la série Les Filles d'à côt

Son nom ne vous dit peut-être rien mais son visage rappellera sûrement quelques souvenirs aux trentenaires. L'ex-interprète de Magalie dans la sitcom Les Filles d'à côté - qui avait rencontré un franc succès sur TF1 entre 1993 et 1995 - a été accusée de violences physiques par son ex-compagnon, Serge. La magistrate relate la soirée du 29 décembre 2017 où les gendarmes interviennent dans les Yvelines chez l'homme qui partage la vie de l'ex-actrice depuis cinq mois. En arrivant sur place, ils constatent que la "maison est retournée, une commode est cassée, tous les carreaux de l'entrée ont été brisés avec un tournevis", rapporte le Parisien. Dans une crise de démence, l'ancienne actrice lui a donné un coup sur la tête, a expliqué son compagnon. Selon lui, elle lui reprochait d'avoir passé la journée avec une autre femme. Hélène Le Moignic a nié les faits qui lui sont reprochés, affirmant que c'était elle la victime. Âgée de 54 ans, elle est aujourd'hui aide-soignante.

Devant le Tribunal correctionnel de Versailles, le jeudi 24 mai 2018, celle qui s'est depuis retirée du monde artistique a raconté: "J'étais dans une relation toxique avec cet homme". Et finalement, quand la réalité s'est imposée, j'ai explosé " a déclaré la comédienne à la barre.

Si Hélène Le Moignic souffre de "tendances paranoïaques" selon un expert psychiatre, Maître Carine Tarlet, son avocate, évoque "une relation néfaste avec un homme qui avait fait de sa cliente une esclave sexuelle". Une demande qui n'a pas été entendue par le juge en charge de l'affaire au tribunal correctionnel de Versailles puisque - comme le révèle à nouveau le Parisien - Hélène Le Moignic a été reconnue coupable de violences conjugales et condamnée à deux mois de prison avec sursis.

Recommande: