Dix Palestiniens tués à Gaza par des tirs israéliens

14 Mai, 2018, 14:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Piece de Trump- Credit: l'organisation du temple

La tension est de nouveau montée d'un cran dans la bande de Gazadix Palestiniens ont été abattus par des tirs israéliens le 14 mai, selon le ministère de la Santé local. Israël s'est emparé de Jérusalem-Est en 1967 et l'a annexée, pour en faire sa capitale "éternelle" et "indivisible". Les autorités palestiniennes indiquaient, en début de matinée, que les tirs avaient fait 12 blessés. Sept Palestiniens ont été tués lundi matin par des tirs israéliens et 12 personnes ont été blessées. Mais c'est surtout à quelques dizaines de kilomètres de là, dans la bande de Gaza, que les protestations devraient le plus se faire voir et entendre.

A Jérusalem, drapeaux américains et israéliens ont été hissés et la sécurité largement renforcée pour accueillir la fille et le gendre de Donald Trump qui doivent inaugurer dans l'apres midi l'ambassade américaine. Des heurts ont éclaté entre Palestiniens et soldats israéliens.

Cette réunion extraordinaire a pour but de "réagir à la décision illégale prise par les Etats-Unis d'Amérique de transférer leur ambassade à Jérusalem", dit-elle. Les Palestiniens y voient, eux le summum de la "provocation", la date choisie précédant de 24 heures les commémorations de la "Nakba", la "catastrophe" qu'a constitué la création d'Israël pour des centaines de milliers d'entre eux, chassés ou ayant fui de chez eux en 1948. Des milliers de Palestiniens se sont rassemblés en différents points aux environs de la frontière, et de petits groupes ont tenté de s'approcher au péril de leur vie de la barrière de sécurité lourdement gardée par l'armée israélienne.

Recommande: