Le site d'essais atomiques va fermer — Corée du Nord

13 Mai, 2018, 10:30 | Auteur: Lynn Cook
  • La Corée du nord convie la presse au démantèlement d'un site d’essais atomiques

SEOUL, 13 mai (Yonhap) - Le bureau présidentiel Cheong Wa Dae a salué l'annonce par la Corée du Nord de démantèlement du site d'essais nucléaires de Punggye-ri, en affirmant que la mesure sera utile pour construire la confiance entre les Etats-Unis et le Nord à l'approche de leur prochain sommet.

"Merci, un geste très intelligent et courtois!"

Aussi, tous les sites d'observation et les centres de recherche seront évacués ainsi que le personnel de sécurité et les chercheurs. Des journalistes de Chine, de Russie, des États-Unis, de Grande-Bretagne et de Corée du Sud auront le privilège d'assister à cet évènement, prévu entre le 23 et le 25 mai.

Certains experts ont estimé qu'il s'agissait d'une concession de façade car le site pourrait être déjà inutilisable en raison d'un effondrement de roches à l'intérieur de la montagne.

À ce rythme, Donald Trump et Kimg Jong-un vont finir par se claquer la bise et aller boire une bière ensemble le 12 juin lors de leur sommet historique à Singapour. Mais la décision nord-coréenne de démanteler le site de Punggye-ri est un sacré signe de bonne volonté adressé à la communauté internationale.

Le site, entouré de sommets escarpés, est creusé profondément sous une montagne granitique de 2 000 mètres d'altitude dans le Hamqyong du Nord, province du nord-est du pays frontalière de la Chine. Il est considéré comme un endroit idéal pour résister aux forces déchaînées par des explosions nucléaires. Le geste soulignerait l'engagement du Nord à abandonner "complètement" son programme nucléaire. Depuis, il est scruté par des images satellitaires.

Recommande: