Saint-Gobain renonce à contrôler Sika, prend 10,75% du capital

11 Mai, 2018, 14:03 | Auteur: Aubrey Nash
  • Europe: Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

Le président du conseil d'administration de Sika, Paul Hälg, et le directeur général, Paul Schuler, ont estimé que "cette solution permet d'amorcer un nouveau chapitre de (leur) réussite" et que "l'introduction d'une structure de gouvernance moderne fournira à Sika une base solide pour accélérer sa croissance".

Selon l'accord global conclu avec la famille Burkard et Sika, Saint-Gobain acquiert dans un premier temps auprès des Burkard la totalité des actions de leur holding SWH - qui portait la participation de 17% de la famille - pour 3,22 milliards de francs suisses, soit un montant supérieur de plus de 500 millions de francs suisses au prix convenu en 2014, pour tenir compte de l'augmentation de la valeur du chimiste.

A 11h22, l'action Saint-Gobain gagnait ainsi 2,7% à 45,265 euros tandis qu'à Zurich le titre Sika s'envolait de 9,13% à 8 190 francs suisses.

L'action Sika a logiquement bondi à la Bourse suisse après l'accord avec Saint-Gobain.

Mais Saint-Gobain revend par la suite une participation de 6,97% dans Sika à cette dernière pour 2,08 milliards de francs et s'engage à conserver les 10,75% de capital-actions et de droits de vote restants pour un minimum de deux ans, a indiqué Sika dans un communiqué.

De plus, Saint-Gobain devient ainsi actionnaire d'un groupe en pleine forme qui ne manquera donc pas de verser des dividendes attractifs.

Le numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction a précisé que sa participation dans Sika lui coûtait au total 1,14 milliard de francs suisses (954 millions d'euros environ) alors qu'elle valait aujourd'hui 1,9 milliard de francs suisses (1,59 milliard d'euros). Enfin, l'accord avec Sika met fin à tous les litiges en cours dans ce dossier et à une incertitude qui n'est jamais du goût des marchés financiers.

Avec l'appui d'investisseurs internationaux, dont le Trust de la fondation Bill et Melinda Gates et le fonds Cascade (également contrôlé par le fondateur de Microsoft), ils s'étaient fermement opposés à l'opération. "Cet accord est bénéfique pour les deux sociétés puisqu'elles vont pouvoir se concentrer sur leurs stratégies".

Les deux entreprises se sont entendues sur des plafonds de détention à hauteur de 10,75% du capital pendant quatre ans, puis de 12,875% pendant les deux années suivantes.

Interrogé sur ses intentions - solder l'aventure avec une sortie définitive de Sika dans deux ans ou la poursuivre avec une montée au capital dans six - Pierre-André de Chalendar a répondu que toutes les options restaient ouvertes. C'est à ce titre qu'il s'est intéressé à Sika, spécialiste du collage pour les matériaux.

En parallèle, les parties ont décidé de mettre fin à l'ensemble des procédures judiciaires en cours Sika et Saint-Gobain souhaitent étendre leurs relations existantes.

Sur ce point, Sika est à égalité avec Saint-Gobain et bénéficie à coup sûr de la clarification de son actionnariat.

Par ailleurs, Sika prévoit de convoquer une assemblée générale extraordinaire de ses actionnaires le 11 juin prochain afin de soumettre plusieurs résolutions dont: la réduction de 6,97% du capital par voie d'annulation des actions acquises auprès de SWH; la conversion de toutes les actions Sika en une catégorie d'actions unique; la suppression de la limitation statutaire de transfert des titres à 5%; et la suppression de la clause statutaire d'opt-out.

Recommande: