Les cours grimpent — Pétrole

11 Mai, 2018, 13:53 | Auteur: Aubrey Nash
  • Site pétrolier de Tabi sur l'île de Qeshm dans le détroit d'Ormuz.                  Eric Lafforgue  Corbis  Getty

La menace du Président américain, de retirer son pays de la liste des signataires de l'accord avec l'Iran et de rétablir les sanctions contre le troisième producteur de pétrole de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), aurait pour effet de perturber l'offre mondiale.

Mardi, à New York, le WTI a cédé 1,67 dollar pour clôturer à 69,06 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Par ailleurs, il est à rappeler que les prix actuels sont au dessus de la moyenne que l'entreprise nationale des hydrocarbures, Sonatrach, a jugé suffisants pour mettre fin à la crise financière que traverse l'Algérie, et qui ont été estimés autour des 75 Dollars américains. L'Iran est le cinquième pays du monde en termes de production de pétrole, et de nouvelles sanctions pourraient considérablement réduire la production mondiale de pétrole, peut-être jusqu'à 600 000 barils par jour d'ici 2019, écrit Daco.

Comme prévu par les marchés, la sortie des États-Unis de l'accord nucléaire iranien a eu pour effet une remontée des cours du pétrole.

La tendance pourrait s'inscrire dans la durée malgré le soutien de l'accord sur le nucléaire iranien par toutes les autres parties signataires car, comme le soulignent les analystes de Goldman Sachs, ce soutien ne suffira pas à compenser la dureté des sanctions américaines qui pourront s'avérer d'une grande efficacité. Les stocks de brut se sont contractés de 1,85 million de barils la semaine dernière selon l'association professionnelle American Petroleum Institute (API).

Retrouvez toutes les vidéos de Xerfi sur XerfiCanal TV. "L'écart de prix entre le Brent et le WTI s'est encore élargi, ce qui continue de profiter aux exportations américaines", a commenté Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix, qui note que "des quantités importantes de brut s'accumulent sur les côtes d'Afrique de l'Ouest". Le groupe Xerfi est le leader des études économiques sectorielles.

Recommande: