Élections municipales en Tunisie: le parti islamiste Ennahdha en tête à Tunis

10 Mai, 2018, 09:30 | Auteur: Lynn Cook
  • Tunisie/Municipales: le taux de participation a été faible.

Tunis, où les islamistes d'Ennahdha sont donnés en tête par plusieurs estimations, cristallise les divergences avec le parti Nidaa Tounès, fondé par l'actuel président Béji Caïd Essebsi.

Lundi, la tête de liste du parti Ennahdha, Souad Aderrahim, arrivée première à Tunis, a annoncé sa candidature au poste de maire de la ville, rêvant d'être la première femme à occuper cette fonction.

Selon ses dires, son parti n'a jamais été "en situation d'alliance avec Ennahdha", "les deux mouvements appartiennent à un gouvernement d'union nationale, dont ils sont la locomotive".

Nidaa Tounès a aussitôt souligné que les propos de M. Bouslama n'engageaient "que lui-même et ne représentent pas le mouvement".

Le membre-dirigeant de Nidaa Tounes, Wissem Saïdi, a déclaré ce mardi 08 Mai que son mouvement n'avait pas l'intention de nouer une alliance avec Ennahdha, à l'issue des municipales.

Kamel Iddir a été vice-président de la municipalité de Tunis, entre 1995 et 2005.

La direction du parti islamiste a indiqué à plusieurs reprises qu'elle souhaitait prolonger cette alliance à l'échelon local.

Les 7.212 conseillers municipaux élus dimanche dans les 350 municipalités du pays ont jusqu'à juillet pour élire leurs maires. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: