Le nouveau secrétaire général de FO demande un "moratoire" — Réforme SNCF

02 Mai, 2018, 09:24 | Auteur: Lynn Cook
  • Au congrès de Force ouvrière à Lille des voix s'élèvent contre Jean Claude Mailly

Nouvellement élu à la tête de Force ouvrière, Pascal Pavageau était ce dimanche l'invité du Grand Jury Le Figaro-RTL-LCI En ce weekend de grève de la SNCF, le sixième épisode de la "grève perlée" mise en place par les syndicats, il a demandé le gel de la réforme, adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale. Dimanche 29 avril, le nouveau secrétaire général de Force ouvrière, Pascal Pavageau, demandait un moratoire sur la réforme de la SNCF.

Il faut "qu'il y ait un moratoire à tout le moins, sinon, c'est inextricable", a-t-il ajouté. "Puisque le Premier ministre souhaite reprendre les discussions, qu'il les reprenne sereinement", a-t-il ajouté. "C'est une réforme du ferroviaire, pas uniquement de la SNCF", a expliqué Pascal Pavageau, soulignant que son syndicat est "représentatif dans la branche", alors qu'il ne l'est pas à la SNCF. "A ma connaissance, ni la fédération FO des cheminots ni la confédération n'ont été invitées". L'ancien leader de FO était le "chouchou d'Emmanuel Macron" si c'était Bernard Thibault pour Nicolas Sarkozy et Laurent Berger pour François Hollande. "J'espère qu'il nous écoutera", a-t-il dit lors du Grand rendez-vous Les Echos/CNews/Europe 1. "L'issue du conflit, c'est d'abord les trains qui circulent normalement mais c'est aussi que les cheminots ne se sentent pas humiliés".

Recommande: