L'accusée avoue avoir battu la jeune fille au pair — Affaire Lionnet

28 Avril, 2018, 14:26 | Auteur: Lynn Cook
  • Meurtre de Sophie Lionnet: l'accusé craignait pour la sécurité de sa famille

La voix tremblotante, elle raconte aux douze jurés son parcours de vie chaotique.

Cernée et le visage éteint, Sabrina Kouider s'avance à la barre.

Ouissem Medouni, 40 ans, a affirmé qu'il voulait remettre cette vidéo à la police pour qu'elle enquête. Selon le médecin légiste, Sophie Lionnet souffrait de quatre fractures des côtes et une fracture du sternum faites peu avant sa mort.

Mme Kouider est née en Algérie, où elle a grandi auprès de sa grand-mère et d'une tante, avant de rejoindre ses parents en France.

A 18 ans, elle absorbe une grosse quantité de somnifères. Celle de Ouissem Medouni, l'employeur de la jeune fille au pair, s'est d'ailleurs poursuivie ce mercredi 25. Elle livre alors un récit très différent de celui que Ouissem Medouni avait donné quelques jours plus tôt. "J'ai cru mon fils et je le crois toujours", a défendu Sabrina Kouider restant persuadée que son ex Mark Walton a violé ses enfants. Elle rencontre Ouissem Médouni en France en 2001, avant de débuter une relation entrecoupée de ruptures, pendant laquelle elle a deux enfants avec deux autres hommes. Une situation qui, selon elle, aurait rendu fou Medouni.

Il a assuré avoir dit à sa compagne d'arrêter mais n'a pas contacté les secours: "je ne voulais que quelqu'un la voie dans cet état".

Cet homme qui vit en région parisienne a pour sa part dépeint une femme à la "double personnalité": "Elle pouvait être adorable comme elle pouvait être détestable". Des déclarations que Kouider, dans le box des accusés, semble nier en hochant négativement de la tête.

En 2004, Sabrina Kouider s'installe à Londres, où elle exerce différents emplois: nounou, puis employée à la poste, vendeuse de crêpes avant de se lancer dans la mode. Elle poursuit sa relation tumultueuse avec Medouni et explique qu'il n'est avec elle que pour "l'argent et le sexe".

C'est à cette époque qu'elle tombe enceinte de son fils aîné.

En 2011, elle rencontre, dans une banque, Mark Walton, fondateur du boys band irlandais Boyzone, avec qui elle a eu son second enfant. "Son attitude était incompréhensible".

Sabrina Kouider est revenue sur la paranoïa qu'elle a développée et que Mark Walton et Ouissem Medouni ont tous les deux décrits lors de leurs interventions.

A la question de l'accusation de savoir si Sabrina Kouider manquait de respect à Sophie Lionnet quand elle était au service du couple, l'accusé s'est montré hésitant à répondre. Sophie se rend alors à Londres pour une période d'essai de deux semaines puis revient travailler pour Sabrina Kouider dès janvier 2016. "Au début il n'y avait pas de problèmes", raconte Kouider. Ils ont couché ensemble une seule fois, alors qu'elle avait bu, explique-t-elle.

S'ensuivirent alors les fameux interrogatoires que Sophie a subi pendant des mois.

Selon Ouissem Medouni, Sophie Lionnet est morte suite à un interrogatoire que sa compagne aurait poursuivi sans lui.

Cette dernière, en allant se coucher, avait, ensuite prévenu son compagnon pour lui montrer la victime inanimée dans la salle de bains.

Le procès doit se poursuivre jusqu'au 11 mai.

Recommande: