Bâtiment : Hulot se donne pour objectif 500.000 rénovations par an

27 Avril, 2018, 16:27 | Auteur: Aubrey Nash
  • Immobilier: le gouvernement simplifie les aides à la rénovation énergétique

C'est ce jeudi 26 avril que Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a détaillé les mesures et réformes relatives à la rénovation des logements trop énergivores.

Le gouvernement avait déjà présenté au mois de novembre une première version du plan, qui a été soumise à consultation jusqu'à janvier.

Certains de ses mécanismes ont toutefois rencontré des difficultés pour faire leurs preuves jusqu'ici.

Lancé en 2009 et accordé sans conditions de ressources, l'ECO-PTZ par exemple a longtemps pâti de la complexité de l'instruction des dossiers par les banques.

Malgré une simplification, cette solution reste peu diffusée par les établissements bancaires. "Si elles ne jouent pas leur rôle, l'Etat le jouera", a averti Nicolas Hulot.

Le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) va être transformé en prime en 2019, afin de permettre aux ménages de toucher l'aide financière plus rapidement.

L'éco-prêt à taux zéro, considéré comme 'trop complexe', va être simplifié afin d'alléger les démarches. La feuille de route repose donc sur quatre axes: faire de la rénovation énergétique des bâtiments une priorité nationale avec des objectifs "précis, clairs et ambitieux"; massifier le nombre des opérations de rénovation thermique des logements en créant une signature commune, en rendant les parcours et les aides plus visibles et efficaces; accélérer le mouvement dans le parc tertiaire et en particulier dans le secteur public; enfin, renforcer la montée en compétence de la filière du bâtiment et soutenir l'innovation dont le numérique. Prévu par la loi de transition énergétique, ce fonds sera doté de "plus de 50 millions d'euros" afin d'aider "35.000 ménages aux revenus modestes par an". Ils sont occupés notamment par des ménages modestes.

Le gouvernement compte 'fiabiliser' l'étiquette énergie des logements et le diagnostic de la performance énergétique (DPE) pour instaurer 'plus de confiance'.

L'Etat va aussi agir sur son propre parc immobilier pour 'faire des bâtiments publics des bâtiments exemplaires', en rénovant le quart d'entre eux en cinq ans. Les collectivités territoriales pourront aussi bénéficier de 3 milliards d'euros de prêts de la Caisse des dépôts et consignations sur le quinquennat. Le collectif souligne notamment que le plan ne prévoit "aucun financement supplémentaire d'envergure" par rapport au quinquennat précédent.

Recommande: