Le combat perdu des parents d'Alfie pour sauver leur fils malade — Angleterre

26 Avril, 2018, 04:26 | Auteur: Lynn Cook
  • Alfie Evans est hospitalisé depuis décembre 2016

L'Italie a octroyé lundi la nationalité italienne au petit Britannique Alfie Evans, un bébé de 23 mois hospitalisé dans un état semi-végétatif et dont la justice a refusé d'ordonner la poursuite des traitements, dans l'espoir de faciliter son transfert à Rome.

Mardi, l'avocat Paul Diamond, membre du Christian Legal Centre, un groupe qui vise à "protéger la liberté des chrétiens de vivre selon leurs croyances" et défend les parents, a demandé au juge de revoir sa position, et de leur permettre d'emmener leur fils en Italie où des hôpitaux ont proposé de l'accueillir. Les parents du bébé ont reçu le soutien du pape François et du gouvernement italien pour le faire soigner à l'hôpital romain "Bambino Gesù", un établissement spécialisé dans le traitement des enfants.

Une bataille judiciaire oppose depuis plusieurs mois les parents de l'enfant à l'équipe médicale, qui a décidé de mettre fin au traitement de l'enfant placé sous assistance respiratoire artificielle.

De son côté, l'hôpital n'a pas souhaité communiquer sur l'évolution de l'état de santé du bébé. La Cour européenne des droits de l'homme avait également rejeté leur requête. Il a considéré qu'Alfie était un citoyen britannique et était donc soumis aux décisions de justice britannique. "Emu par les prières et l'immense solidarité qui sont témoignées au petit Alfie Evans, je renouvelle mon appel à ce que les souffrances des parents soient entendues et que leur désir de chercher de nouvelles formes de traitement soit exaucé", a-t-il écrit. Alfie recevra des anxyolitiques et des analgésiques, et la surveillance de son cœur et sa respiration seront débranchés. "Ils disent qu'Alfie souffre, a scandé Tom Evans mardi. Mais il n'est plus relié au ventilateur, et il ne souffre pas", a affirmé Tom Evans mardi. Étant donné qu'il est resté en vie pendant neuf heures de manière complètement inattendue, je pense qu'il aura besoin d'assistance dans les prochaines heures.

Le juge Hayden a rejeté les déclarations du père, a refusé le transfert de l'enfant en Italie et a statué que les parents pouvaient seulement le placer dans un autre service hospitalier, dans un hospice ou le ramener à leur domicile.

A Rome, la directrice de l'hôpital pour enfants Bambino Gesù a annoncé qu'un avion médicalisé fourni par le ministère italien de la Défense était prêt à décoller d'Italie pour aller chercher l'enfant.

Devant l'imminence de la décision de la justice britannique de mettre fin à l'assistance respiratoire du petit garçon, plusieurs personnalités se sont impliquées ces derniers jours dont le Pape François ou encore le président du parlement européen Antonio Tajani.

Lundi soir, il avait de nouveau adressé sur Twitter un message d'encouragement au couple.