Première mondiale : mutilé, il reçoit la greffe d'un pénis et d'un scrotum

24 Avril, 2018, 15:25 | Auteur: Jonathan Ford
  • La première greffe de pénis au monde avait été pratiquée en Chine en 2006 mais le bénéficiaire avait dû être de nouveau opéré pour le retirer.- Relax News- tcly

Si ce n'est pas la première fois que des chirurgiens font une greffe de pénis, c'est en tout cas la première fois qu'une greffe à la fois du pénis et du scrotum soient réussies. "Les testicules n'ont pas été greffés parce que nous avions pris la décision, en amont du programme, de ne pas greffer de tissu germinal, c'est à dire de ne pas transplanter de tissu qui produise du sperme parce que cela soulèverait un certain nombre de questions éthiques", a déclaré un chirurgien plastique de l'université Johns-Hopkins, Damon Cooney.

Le bénéficiaire a requis l'anonymat mais dans un bref communiqué, il a indiqué qu'il devait quitter l'hôpital la semaine prochaine.

Il y a plusieurs années, il a été grièvement blessé dans une explosion en Afghanistan. Il devrait par contre pourvoir uriner dans quelques semaines. Il a déclaré dans un communiqué: "Quand je me suis réveillé (de l'anesthésie, NDLR), je me suis enfin senti plus normal".

" C'est vraiment une blessure stupéfiante, pas facile à accepter", a-t-il dit".

"L'homme a perdu ses testicules dans l'explosion en Afghanistan mais les médecins ne lui en ont pas greffé de nouveaux pour des raisons d'éthique". Car "la capacité du bénéficiaire de la greffe à avoir des enfants résulterait en la transmission du matériel génétique du donneur (.) aux enfants de la personne greffée", a-t-il précisé. En effet, si ils lui avaient transmis des testicules d'un autre homme, la question de savoir qui était véritablement le père de l'enfant aurait pu se poser. Seules quatre greffes de pénis ont été effectuées avec succès dans le monde, en comptant cette dernière opération qualifiée d'avancée médicale par les médecins. La première greffe du pénis réussie a eu lieu en 2015 en Afrique du Sud.

Les médecins ont annoncé qu'ils étaient "optimistes" sur la possibilité que le patient retrouve des fonctions sexuelles et urinaires en bon état de marche. Les Etats-Unis ont suivi en 2016.

Recommande: