Vers l'instauration d'un prix plancher — Alcoolisme

17 Avril, 2018, 17:44 | Auteur: Jonathan Ford
  • Alcool: des médecins proposent des nouvelles taxes et un prix minimum

Des médecins et militants contre l'alcoolisme ont plaidé lundi pour l'instauration d'un prix plancher par unité d'alcool, afin de décourager une consommation excessive. Ces médecins avaient déjà interpellé, début mars, le président de la République, Emmanuel Macron, qui avait confié boire " du vin le midi et le soir " et assuré que la loi ne serait pas durcie sous son mandat. "Une taxe proportionnelle au contenu en grammes d'alcool et la création d'un prix minimum de vente par unité d'alcool, quelle que soit la boisson" précise le communiqué.

D'autre part, parmi les propositions, figure celle obligeant chaque bouteille et chaque publicité à contenir la mention "l'alcool est dangereux pour la santé". Il suggère une indication claire, lisible et contrastée des quantités d'alcool, de sucre et du nombre de calories.

Ils s'opposent au lobbying puissant de l'alcool en France qui "infiltre tous les niveaux de la société (.) jusqu'au plus haut niveau de l'État" et organise, selon eux, "la désinformation" et s'insurgent "de la méconnaissance voire du déni des risques encourus" dans notre pays où la consommation d'alcool est une des plus élevées au monde.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s'était dite, fin mars, hostile à cette idée.

Les signataires de cette lettre ouverte sont des addictologues, des spécialistes de santé publique, des pneumologues, un épidémiologiste et un nutritionniste renommés.

Recommande: