MÉDIAS: mort du réalisateur Milos Forman

14 Avril, 2018, 13:51 | Auteur: Sue Barrett
  • Bérénice Bejo et Harvey Weinstein- Arrivées Intérieur- 39ème cérémonie des Cesar au théâtre du Ch

Avec les films "Le Concours (1963), "L'As de pique" (1964), "Les Amours d'une Blonde" (1965) et "Au feu, les pompiers!".

Après la répression du " printemps de prague " de Milos Forman, qui se trouvait aux états-UNIS sur l'invitation de la Paramount (" Paramount "), a décidé de ne pas retourner dans leur patrie.

Le réalisateur d'origine tchèque, devenu américain dans les années 1970, est mort des suites d'une maladie à l'âge de 86 ans, a fait savoir sa veuve. Il a réalisé son premier film sur le continent américain en 1971: Taking off. Milos Forman avait reçu deux fois l'Oscar du meilleur réalisateur, en 1976 pour Vol au-dessus d'un nid de coucou et en 1985 pour Amadeus. Ce long métrage, racontant l'histoire de la rivalité entre Wolfgang Amadeus Mozart et Antonio Salieri, a remporté de nombreuses récompenses, dont huit Oscars: meilleur film, réalisateur, scénario, acteur, direction artistique, costumes, maquillage et son. Par contre, son Valmont de 1989 (adaptation libre des Liaisons dangereuses où il retrouve Carrière au script) est un énorme échec. Larry Flint (biopic sur le fondateur de Hustler, magazine porno soft concurrent de Playboy) et Man On The Moon (avec un Jim Carey hyper-touchant et la musique inoubliable de R.E.M.) ponctuent encore un quasi sans fautes, une œuvre définitivement entrée au panthéon du cinéma hollywoodien. Forman est nommé à l'Oscar du Meilleur réalisateur pour ce film, mais il perd face à Anthony Minghella pour Le Patient anglais.

Dix ans plus tard: retour aux sources avec Amadeus qu'il a tourné en partie à Prague. Son dernier film, sorti en 2005, était intitulé "Les fantômes de Goya", et abordait la vie du célèbre peintre espagnol. Toujours les mêmes obsessions, jusqu'au bout.

Recommande: