000 exemplaires pour le livre de François Hollande

11 Avril, 2018, 04:19 | Auteur: Lynn Cook
  • Fac de droit de Montpellier face-à-face entre étudiants pro et anti-blocage

François Hollande dresse un portrait au vitriol d'Emmanuel Macron dans son livre Les Leçons du pouvoir. En ce moment chez Stock, l'éditeur de François Hollande paraît aussi un roman: " Autoportrait à la guillotine", l'ancien député de Corrèze a-t-il livré un autoportrait à la brillantine?

François Hollande a tiré les leçons du pouvoir.

" Mes gouvernements réduisaient les inégalités". On y apprend comment l'ancien président de la République a été surpris par les revendications présidentielles de celui qui était alors son ministre de l'Économie. Mardi 10 avril il est l'invité du JT de France 2 à 20 heures, tandis qu'il sera l'invité exceptionnel de la matinale de France Inter jeudi matin puis l'invité spécial de "C à vous" (France 5) jeudi soir.

Plusieurs mois après cette déclaration, alors qu'Emmanuel Macron affirmait conduire son mouvement jusqu'à la victoire, il envoie un message de soutien à l'ancien Président: " Mes soutiens diront demain que le 12 (juillet 2016) ne sert ni à démissionner ni à annoncer ma candidature. Ils n'ont pas apprécié, à tel point qu'un ami du nouveau patron du parti a déclaré: "Quand un président sortant, qui n'a pas été capable de se représenter, vient parler aux Français, au moment de notre congrès, ce n'est pas sport du tout". "Si je n'avais pas été séduit [par Emmanuel Macron], je ne l'aurais pas choisi comme conseiller ou ministre". Certains pensent que la gauche " professe une idéologie dépassée, que d'autres clivages dominent, que tout se réduit finalement à une lutte entre les tenants de l'ouverture et les partisans du repli. "La négociation prend plus de temps, mais elle produit des résultats plus solides", estime François Hollande. " rappelle-t-il. Toutefois il s'est étonné du fait que Macron ait parlé de liens abîmés avec la religion catholique".

"A mots couverts, il accuse Emannuel Macron de l'avoir trahi dans l'ombre". "Convenons que ce ne fut pas le cas ". "Il ne s'est jamais inscrit dans l'histoire ni dans la culture de la social-démocratie".

De manière plus générale, François Hollande prend ses distances avec l'effacement du clivage droite/gauche théorisé par Emmanuel Macron.

Recommande: