Mobilité : Uber acquiert le service de vélos électriques Jump Bikes

10 Avril, 2018, 17:18 | Auteur: Aubrey Nash
  • Uber fait une acquisition dans la location de vélos électriques

Si la centaine d'employés de JUMP doit rejoindre prochainement les équipes d'Uber, elle continuera cependant à fonctionner en autonomie, à la manière d'une filiale. Cette annonce intervient alors que l'entreprise de VTC propose déjà depuis le début de l'année à ses clients de San Francisco l'utilisation de ces vélos électriques en libre service et sans borne suite d'un partenariat déjà conclu avec Jump Bikes.

Le test "marche très bien et les cyclistes sont heureux de trouver ce moyen pratique et soucieux de l'environnement pour pouvoir parcourir les célèbres collines" de San Francisco, où est basé Uber, a indiqué son patron Dara Khosrowshahi dans un billet de blog, sans dévoiler le montant de l'opération. Mais TechCrunch évoquait la semaine dernière un accord atteignant 100 millions de dollars.

Jump et Uber étaient jusque là simples partenaires: 250 vélos rouge vif, qui peuvent être empruntés et déposés n'importe où dans la ville grâce à un GPS intégré, étaient disponibles à San Francisco (ouest) via l'application Uber depuis le début de l'année. Au-delà, un supplément de 7 centimes par minute est facturé. En ouvrant l'application mobile, il peut visualiser les vélos électriques attachés localisés aux alentours de sa position. Avec l'appli Uber, le client réserve un vélo et reçoit un code PIN pour le débloquer.

JUMP Bikes utilise une technologie permettant aux utilisateurs de ses vélos de les laisser un peu partout en ville, plutôt qu'à une station dédiée comme pour les Bixi à Montréal. JUMP opère également à Washington DC et planifie son développement à Sacramento, Providence et Rhode Island en 2018. JUMP présente une légère différence dans son mode de fonctionnement.

Recommande: