Accusations de pratiques illégales sur le ciblage des enfants — YouTube et Google

10 Avril, 2018, 18:59 | Auteur: Lynn Cook
  • Youtube

"Si vous avez moins de 13 ans, alors vous êtes priés de ne pas utiliser ce service. Il y a plusieurs autres sites web fantastiques pour vous".

Vingt-trois organisations de défense des droits numériques et de protection de l'enfance ont déposé plainte auprès de la Federal Trade Commission, régulateur américain du commerce, lui demandant d'enquêter sur les activités de Youtube et de Google, qui, selon elles, recueillent illégalement des données d'enfants.

Les associations ont aussi souligné que 'Google réalise des profits gigantesques avec les pubs pour enfants et doit respecter la COPPA'. Google conclut des ententes avec les réalisateurs et les distributeurs de programmation pour les enfants à travers le monde. C'est le YouTube pour les enfants.

Des associations américaines accusent YouTube et sa maison mère Google de collecter des données personnelles sur les enfants et de les utiliser pour cibler des publicités.

Après avoir été l'objet de diverses plaintes et remontrances (pour avoir affiché des contenus violents et appelant à la haine, ou des vidéos tenant de théories du complot), YouTube Kids chercherait en effet à améliorer un modèle loin d'être exempt de tout reproche. YouTube n'étant pas destiné aux enfants, nous avons considérablement investi dans la création de l'application YouTube Kids afin de proposer une alternative spécifiquement conçue pour les enfants.

En février déjà, YouTube avait dû s'excuser, après qu'on ait trouvé des vidéos inquiétantes sur cette appli Kids. Elle utilise aussi le même contenu que ce que les enfants pourraient trouver sur le site normal de YouTube. "Il est temps que la FTC rende Google responsable de ses pratiques de collecte de données et de publicités illégales", a-t-il ajouté.

"Google ne laisse pas les annonceurs cibler les groupes d'âges de moins de 18 ans, mais d'après la plainte des associations, il existe de nombreuses façons de viser les enfants, en utilisant par exemple certains mots-clefs comme " bambin " et " jouet ".

Si la filiale de Google indique de façon explicite que l'accès au service est interdit aux moins de 13 ans, elle affiche pourtant des publicités directement liées aux goûts des jeunes, relatifs aux vidéos visionnées.

"Ils ont eu beaucoup de succès en monétisant les données des enfants sur YouTube et ils ne voulaient pas réfléchir aux conséquences, a-t-il dit". Les enfants visionnent ce contenu par eux-mêmes.

M. Chester a confiance de voir la FTC s'attaquer sérieusement à cette question après des années passées à laisser Google prétendre que les enfants ne consultent pas YouTube. "Google est l'une de ces entreprises qui ne se sont pas intéressées sérieusement à leurs problèmes éthiques".

Recommande: