Paris-Roubaix: le Belge Michael Goolaerts, victime d'un arrêt cardiaque, est décédé

09 Avril, 2018, 14:53 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Philippe Gilbert a fini troisième du Tour des Flandres le 1er avril 2018

Il courrait son tout premier Paris-Roubaix. Après deux années dans l'équipe Espoirs de Lotto-Soudal, le Flamand était passé professionnel en 2017 chez Veranda's Willems-Crelan. Il a été rapidement héliporté au CHU de Lille. Immédiatement pris en charge puis héliporté au CHU de Lille, il est décédé d'un arrêt cardiaque à 22h40 ce dimanche 8 avril, comme l'a officialisé son équipe sur son compte twitter.

"Il a été pris en charge dans un état grave par les services des urgences et de chirurgie cardiovasculaire", a précisé à l'AFP l'hôpital de Lille, sans autre détails. Il avait été secouru pour "un arrêt cardio-respiratoire" une centaine de kilomètres après le départ.

"Dimanche soir, après l'arrivée, l'organisation avait annoncé que le pronostic vital de Michael Goolaerts était engagé". Le coureur belge Michael Goolaerts (23 ans/Team Veranda's Willems) a été retrouvé inanimé sur le deuxième des vingt-neuf secteurs pavés de la course. Si Peter Sagan a entretenu sa légende en signant son premier succès dans l'Enfer du Nord, la classique française n'a jamais autant mérité son surnom. On va aller lui rendre visite.

On peut formuler toutes les hypothèses, dessiner les équations les plus complexes, multiplier la racine carrée du pavé par la vitesse du vent moins le poids du coureur. Pour le moment, nous n'avons pas plus d'informations.

La 116e édition de Paris-Roubaix restera tristement dans les mémoires. Cinq autres coureurs ont dû être dirigés vers différents hôpitaux après des chutes.

Le Portugais Nelson Oliveira s'est blessé à la clavicule droite, le Suisse Stefan Küng au menton, le Danois Mads Würtz Schmidt à la hanche gauche, l'Italien Matteo Trentin souffre d'une contusion au dos et le Néerlandais Sebastian Langeveld d'un traumatisme crânien sans perte de connaissance initiale.

Recommande: