L'interview se fera depuis un petit village de l'Orne — Macron chez Pernault

09 Avril, 2018, 15:08 | Auteur: Lynn Cook
  • Religion: polémique sur la laïcité après le discours d'Emmanuel Macron

'Ce sera la première fois que le président s'exprimera dans une interview sur les mouvements sociaux en cours à la SNCF, chez les étudiants', pointe-t-il. Il s'agit d'un petit village de l'Orne, en Normandie.

L'information, révélée ce dimanche par le Huffington Post, a été confirmée par la chaîne.

Selon une porte-parole de TF1, c'est Jean-Pierre Pernaut qui a proposé ce dispositif inédit à Emmanuel Macron, lequel a accepté cette idée.

Le 13H de Jean-Pierre Pernaut rassemble en moyenne 5,3 millions de téléspectateurs depuis septembre, soit une part de marché de 41,3%.

Le village retenu, qui compte environ 1.100 habitants, est "le reflet des communes françaises", a affirmé par ailleurs TF1.

Le choix de ce lieu illustre en outre la passion inépuisable de Jean-Pierre Pernaut, à la barre du 13H de TF1 depuis 30 ans, pour la France des campagnes et des villages, celle des clochers et des petites routes, qu'il illustre abondamment à travers notamment des reportages sur les artisans et la préservation du patrimoine local.

Le choix de Jean-Pierre Pernaut est d'autant plus intelligent qu'il est raccord avec les préoccupations des français du moment.

Dans le département de l'Orne en proie à un recul démographique inquiétant et récurent, ce déplacement serait sûrement perçu comme un signe envoyé par le Président de la République à la ruralité. On a la crise agricole, les réseaux ferrés dégueulasses, les inconvénients de la proximité parisienne, les zones blanches du réseau mobile. C'est une source non officielle, souhaitant conserver l'anonymat, qui aurait rapporté l'information au Huffpost.

Durant cette émission spéciale d'une heure, Jean-Pierre Pernaut interrogera Emmanuel Macron sous une forme inédite.

"Au premier tour des élections présidentielles, c'est Marine Le Pen qui est arrivée en tête puis François Fillon, et c'est aussi intéressant de voir que dans ces communes, finalement, il peut y avoir un regard critique", salue le directeur de l'information. Via lesquels des Français pourront interpeller ou s'adresser au chef de l'Etat.

Les sujets abordés seront nombreux, avec une partie consacrée à l'actualité économique et sociale.

Recommande: