La hausse des prix porte ses fruits — Lutte anti-tabac

07 Avril, 2018, 13:11 | Auteur: Aubrey Nash
  • Cigare VS cigarette: les taux de nicotine délivrés ne sont pas les mêmes

Quelque 3,144 milliards de cigarettes ont été livrées en mars aux buralistes, selon Logista, fournisseur de la quasi-totalité des buralistes. Les ventes de cigarettes en France ont reculé de près de 20% en mars.

Déjà en février, les ventes de cigarettes avaient enregistré une baisse de plus de 4%, et de 2% en janvier.

Pour les anti-tabac, c'est une preuve de "l'efficacité" de la politique de hausse des prix.

Le recul des ventes est une tendance amorcée depuis des mois mais qui s'est accentuée depuis le début 2018. Elle a augmenté de un euro en février 2017 puis de 2 euros au 1er mars, la faisant passer de 7 euros en 2017 à 10 euros aujourd'hui.

Du côté du Comité National Contre le Tabagisme (CNCT), l'association de prévention et de lutte contre le tabagisme, on se réjouit de ces chiffres, et on dit "applaudir cette baisse, révélatrice de l'efficacité des mesures prises". Le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, salue un succès qu'il juge sans précédent. "La récente hausse d'un euro en mars 2018 dans la perspective d'un paquet à 10 euros d'ici 2020 marque l'engagement du gouvernement pour réduire massivement la consommation de tabac". Interrogé par l'AFP, Eric Sensi-Minautier, directeur de la communication, a invité "à la prudence": il faut selon lui faire "attention aux chiffres en trompe l'œil".

Pour autant, cette baisse des ventes ne signifie pas une baisse de consommation dans la même proportion, surtout si le recours aux circuits parallèles progresse (achats sur Internet, à l'étranger...).

La cigarette électronique grande gagnante? Pour les spécialistes, cette baisse ne serait pas liée à.

Recommande: