Les djihadistes enregistrent plusieurs pertes dans des combats — Mali

06 Avril, 2018, 04:58 | Auteur: Lynn Cook
  • A la Une: l’insécurité persiste au Mali

Si l'état-major français n'a pas fait état de pertes du côté des français, il a parlé de pertes dans les rangs des soldats maliens sans en préciser le nombre. Les forces maliennes ont enregistré des pertes. Aucun soldat de la troupe française n'a été blessé.

Les militaires français, qui effectuaient une mission de reconnaissance avec des soldats maliens, ont été pris pour cible par une soixantaine de djihadistes, a expliqué le porte-parole.

En mars dernier, l'état-major français avait fait état d'une soixantaine de djihadistes tués ou capturés en un mois dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, confirmant l'offensive de Barkhane au Sahel, en coordination avec les groupes d'autodéfense maliens ainsi que les forces maliennes et nigériennes. Cette zone servait de refuge au groupe djihadiste Etat islamique (EI), a-t-il ajouté.

Du fait de l'ampleur des combats, " l'opération Barkhane a engagé deux hélicoptères de combat Gazelle et deux Mirages 2000, mais aucune frappe aérienne n'a eu lieu ", a poursuivi Patrick Steiger.

Evoquant les affrontements de la région d'Akabar, le groupe armé malien MSA (Mouvement pour le salut de l'Azawad, issu de l'ex-rébellion) a fait état sur sa page Facebook de " deux combats qui ont opposé la coalition MSA-Gatia (Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés, ndr) aux malfrats dans la région de Menaka", le 1 avril, en avançant un bilan de "trois morts et cinq blessés, côté MSA-Gatia ".

Bien que depuis 2013 les groupes djihadistes aient été dispersés et en grande partie chassés du nord du Mali, des zones entières du pays échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'ONU (Minusma), régulièrement visées par des attaques.

Mais Matignon a annoncé mercredi 4 avril qu'Édouard Philippe avait " décidé de reporter son déplacement au Mali pour rester ce week-end à Paris " alors que la grève contre la réforme de la SNCF doit se traduire par de nouvelles interruptions de trafic les dimanche et lundi.

Recommande: