Le responsable de l'intelligence artificielle de Google rejoint les rangs d'Apple

06 Avril, 2018, 02:41 | Auteur: Lynn Cook
  • Le responsable de l'intelligence artificielle de Google rejoint les rangs d'Apple

Pour remettre Siri sur les rails, la firme vient de débaucher John Giannandrea.

"Une crainte partagée par Martin Gibert, chercheur en éthique de l'intelligence artificielle à l'Université de Montréal, qui met en garde contre une course à l'armement dans le domaine des SALA ou " robots tueurs ".

Apple a besoin d'un fort talent pour améliorer ses efforts d'apprentissage automatique (machine learning) et d'intelligence artificielle, qui traînent derrière ceux de concurrents comme Amazon et, surprise, Google. Siri était précurseur mais ses neurones ne se sont pas développés comme espéré mais rien n'est impossible pour Apple. L'on doit aussi à cet Ecossais l'intégration AI à des applications comme Gmail et Google Assistant. Car Apple réagit aux initiatives de la concurrence. L'objectif principal du recrutement de Giannandrea est d'amener Siri, l'assistant numérique d'Apple, au niveau de celui de ses rivaux.

Google a reconnu récemment fournir au Pentagone une intelligence artificielle de reconnaissance pour équiper les drones de l'armée envoyés sur les terrains d'opération. Et il semble que ce soit le cas.

" La question reste de savoir à quel degré les systèmes d'intelligence artificielle seront utilisés en temps de guerre, d'autant plus que ces outils seront de plus en plus performants et de plus en plus puissants", ajoute M. Wallach. Il s'avère qu'il n'a jamais été vraiment sur le marché note le New York Times, Apple l'ayant débauché.

Apple n'a pas attiré dans ses filets n'importe qui. D'ailleurs, il entre dans le cercle très fermé des vice-présidents placés sous la tutelle directe de Tim Cook. John Giannandrea n'a pas été nommé à la tête de cette structure.

Giannandrea a rejoint Google en 2010 dans le cadre de l'acquisition de Metaweb, la société derrière Freebase, une base de données communautaire de données et d'informations qui a finalement été utilisée pour augmenter les résultats de recherche Google.

Le projet Maven fait partie d'un investissement de 7,4 milliards de dollars consacrés à l'Intelligence Artificielle et au traitement des données par le DoD (DoD pour US Department of Defense, le Ministère de la Défense des États-Unis), et a vu le Pentagone s'associer à divers universitaires et experts dans ces domaines.