Pour le prince héritier saoudien, Israël a "droit" à son Etat-nation

03 Avril, 2018, 12:30 | Auteur: Lynn Cook
  • Le prince héritier saoudien en visite diplomatique et culturelle à Paris

Depuis les États-Unis où il est en visite officielle, le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, a estimé qu'Israël avait le droit de vivre en paix sur son territoire. Mohammed ben Salmane, ne voit " aucune objection ", religieuse à l'existence de l'État d'Israël. "L'accroissement des tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite a alimenté les spéculations sur un possible rapprochement entre les Saoudiens et les Israéliens, qui considèrent tous deux les Iraniens comme une menace immédiate".

Dans un entretien accordé au journal américain, "The Atlantic", le prince héritier qui avait récemment arrêté plusieurs centaines de membres de la famille royale et de responsables dans le cadre une opération main-propre dont le but inavoué est d'asseoir son pouvoir, a indiqué les pays du Golf gagnerait dans la signature de tout accord de paix avec l'Etat hébreu. " Je crois que chaque peuple, où que ce soit, a le droit de vivre dans sa nation pacifique".

Cet entretien intervient alors que l'Etat sioniste a réprimé dans le sang une manifestation de Palestiniens à Gaza à l'occasion de la journée de la terre tuant 17 personnes.

"Nous devons avoir un accord de paix pour assurer la stabilité de chacun et avoir des relations normales", a ajouté le nouvel homme fort de Ryad, alors que l'administration américaine de Donald Trump est supposée présenter son propre plan de paix pour tenter de résoudre le conflit israélo-palestinien.

"Le jeune prince de 32 ans explique que les seules " inquiétudes religieuses " des Saoudiens concernent le sort de l'esplanade des mosquées à Jérusalem-Est annexée par Israël, qui est le troisième lieu saint de l'islam, et " les droits des Palestiniens ". Un rapprochement de plus entre Riyad et l'État hébreu. " Hitler a tenté de conquérir l'Europe ", " le guide suprême tente de conquérir le monde ", accuse-t-il.

Sur la question de la propagande antisémite traditionnellement omniprésente en Arabie Saoudite, le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a confié a Jeffrey Goldberg: " Notre pays n'a pas de problème avec les Juifs.

Recommande: