Macron invite les industriels à "relocaliser" — France

01 Avril, 2018, 02:16 | Auteur: Lynn Cook
  • Attentats dans l'Aude: comment Macron a réagi

Si ce moment est particulier, c'est parce que, par une étrange et sinistre alchimie, l'horreur des attaques terroristes de Trèbes a bousculé le chef de l'Etat plus que ne l'avait fait l'assassinat bestial de deux jeunes filles, à Marseille, il y a six mois.

En effet, "La production industrielle a augmenté de 2,7% et le secteur a recréé des emplois nets pour la première fois depuis 2001", à poursuivi la même source.

Infographie:Où vont les emplois délocalisés?

Au lendemain des attentats de novembre 2015, François Hollande s'en était tenu à des généralités devant les parlementaires réunis à Versailles: " Nous ne sommes pas engagés dans une guerre de civilisation parce que ces assassins n'en représentent aucune. "Je souhaite que nous puissions réussir la reconquête industrielle des territoires", a-t-il toujours dit via son compte Twitter. "Je vous appelle à prendre cette part de risque, car il y a des centaines d'entreprises de 250 salariés qui préfèrent payer une taxe plutôt que d'employer 5% d'apprentis".

Cette réception lançait la 8 Semaine de l'Industrie durant laquelle plus de 2900 événements, un nombre record, sont programmés.

Toutefois, selon l'observatoire de l'UIMM, la fédération professionnelle de la métallurgie, il est indispensable de recruter 110.000 personnes par an d'ici 2025 afin de faire tourner les sites industriels français, en raison notamment, d'une vague massive de départs à la retraite dans les prochaines années.

Des rassemblements sont prévus dans plusieurs autres villes mercredi et jeudi. Il a aussi appelé tous les acteurs à se rallier sous "la bannière French Fab", en particulier pour proposer ensemble des normes dans les instances internationales.

Recommande: