Une adolescente de 16 ans meurt d'une méningite — Drôme

31 Mars, 2018, 04:27 | Auteur: Jonathan Ford
  • L'adolescente est décédée d'une méningite

Cette fois, c'est une lycéenne de 16 ans, résidant à Hauterives (Drôme), qui a succombé à l'infection à son domicile. "Les résultats de l'autopsie de la jeune fille, pratiquée aujourd'hui à Grenoble, l'ont confirmé".

A titre préventif, plusieurs proches de la victime se sont vus proposer un traitement antibiotique préventif. "Mais la souche du méningocoque (A, B, C, W, Y) n'a pas encore été déterminée", a précisé une porte-parole de l'établissement public à la presse française. Elle se transmet par un contact étroit et prolongé (baiser, éternuement et toux rapprochée) ou par la promiscuité avec une personne infectée (vie en dortoir, mise en commun des couverts ou des verres).

Très contagieuse, elle provoque de la fièvre, des maux de tête, une gêne à la lumière, des nausées et une raideur de la nuque mais les symptômes peuvent être différents selon le type de méningite. Il existe un vaccin contre la maladie. L'ARS a contacté au total 80 personnes.

Retrouvez cet article sur LeParisien.frLe pape lave les pieds de détenus non catholiquesContestation étudiante: "A Tolbiac, on commence à y croire " Dépression, obésité, cancers... pourquoi la pollution lumineuse nuit à la santéPatrimoine: la carte des monuments que l'Etat veut sauverEt si la vignette antipollution s'étendait au Grand Paris?

Recommande: