Un automobiliste fonce sur les militaires — Isère

30 Mars, 2018, 06:39 | Auteur: Jonathan Ford
  • Isère : une voiture fonce sur des militaires, la piste terroriste écartée

Il a été interpellé.

Mais en fin d'après-midi, le magistrat grenoblois Jean-Yves Coquillat l'a écartée.

Le procureur souhaite tempérer: " nous ne sommes pas dans une tentative d'homicide, plus dans des violences avec armes".

17h08: Il a foncé en leur direction mais il ne les a pas percutés, les militaires se sont juste écartés, ils n'ont pas sauté. Selon leurs témoignages, Anouar N. a donné au dernier moment un " coup de volant " pour rester sur la route. Ces condamnations concernent des faits de droit commun, "essentiellement pour des faits de vol, de violence, de rébellion ou des infractions routières".

Les deux soldats faisaient leur footing à proximité d'une caserne. Selon le témoignage d'un militaire, l'homme les a insultés en arabe.

10h45: Le chauffeur a tenté de renverser les militaires alors qu'ils rentraient d'un footing.

Alors qu'un suspect a été interpellé dans la cité de l'Arlequin, en banlieue de Grenoble, une perquisition est en cours à son domicile, indique Europe 1. "Cette jeune femme s'est présentée ce matin à la crèche avec un œil au beurre noir, elle était accompagnée d'un homme qui était semble-t-il assez excité et semblait sous l'emprise de l'alcool", a souligné Jean-Yves Coquillat.

Un automobiliste a foncé sur des militaires ce jeudi 29 mars 2018 vers 9h à Varces (Isère), au sud de Grenoble.

Selon le gouverneur militaire de Lyon, le suspect était accompagné d'une passagère. L'homme a ensuite "foncé" sur les militaires, qui "ont réussi à remonter sur le trottoir sans être écrasés". Il faut rester prudent sur les motivations de l'auteur.

Pour l'instant, BFMTV rapporte que le parquet antiterroriste n'a pas été encore saisi. Il est actuellement recherché dans le sud de l'agglomération grenobloise, a ajouté la même source. Selon des médias locaux, il se trouvait au volant d'un véhicule volé mercredi. La police nationale française a fait état sur son compte Twitter de l'interpellation d'un individu, à Grenoble, non lieu des lieux de l'agression à Varces-Allières-et-Risset, proche des Alpes françaises. Quelques minutes plus tard, alors que d'autres soldats de la 27e brigade d'infanterie de montagne sortent faire un jogging, l'homme fonce avec sa voiture sur le petit groupe puis prend " la fuite, sans heurter personne ni faire de blessé ", a détaillé le communiqué du ministères des armées. Par ailleurs, la police judiciaire de Grenoble a été saisie de l'affaire.

Recommande: