Gérard Collomb : "Radouane Lakdim allait être mis en veille"

30 Mars, 2018, 07:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Gérard Collomb au centre ministre français de l'Intérieur près des lieux d'une attaque terroriste devant la cathédrale Notre Dame de Paris le 6 juin 2017

Pas du tout, maintient Gérard Collomb, qui fait valoir que la personnalité du terroriste était difficile à cerner: "Lorsque vous regardez sa journée, le matin il part de chez lui à 8h30".

"Mais c'était plutôt pour lui dire qu'on allait finalement laisser son dossier, parce qu'il y avait eu un examen qui avait été fait par le Groupe d'évaluation départemental (GED) et toutes les écoutes qui avaient été réalisées, en même temps les sources humaines qui étaient près de lui, montraient que finalement personne ne pensait qu'il allait y avoir une attaque précoce", a expliqué le ministre.

Et de préciser: "Tout le monde pensait que les choses devaient être laissées en état [.] Radouane Lakdim allait être mis en veille".

Un jeune voisin de la victime, Yacine M., né en 1989 est suspecté d'être le principal auteur du meurtre de Mireille Knoll. Il va emmener sa petite sœur à l'école, qui est au CE2.

" Les deux auteurs ont été rapidement retrouvés (...) mais ce qui était terrible, c'est que l'un des auteurs disait à l'autre " C'est une juive, elle doit avoir de l'argent", a rapporté le ministre de l'Intérieur, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Vous ne pensez pas, quand quelqu'un part à l'école, que quelques heures après il va tuer de manière un peu massive. Ces attaques ont été revendiquées par l'organisation Etat islamique (EI). Il est mis en examen dans la nuit de lundi à mardi pour "homicide volontaire à raison de l'appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion".

Recommande: